Cancer du gros intestin - Symptômes

Dépistage du cancer du gros intestin

Le dépistage systématique du cancer du gros intestin est recommandé aux hommes et aux femmes à partir de 50 ans. Le type et le rythme des examens de dépistage varient en fonction du risque individuel (présence ou non d’antécédents personnels ou familiaux, etc.). Dans le cadre d’un dépistage, ou lorsque le médecin suspecte la présence d’un cancer du gros intestin après avoir interrogé et examiné son patient, divers examens doivent être pratiqués pour confirmer le diagnostic.

Symptômes du cancer du gros intestin

Un cancer du gros intestin peut s’accompagner d’un grand nombre symptômes qui ne sont toutefois pas spécifiques à cette maladie. La nature des symptômes et leur rapidité d’apparition varient en fonction de la localisation de la tumeur à l’intérieur du gros intestin.

Sur la partie terminale de l’intestin (sigmoïde et rectum)

Ces tumeurs peuvent s'accompagner de:

  • pertes de sang par l’anus, de traces de sang dans les selles ou sur le papier toilette 
  • changement inexpliqué et persistant du rythme des selles (constipation, diarrhée ou alternance des deux), faux besoins ou diminution du calibre des selles 

Plus haut dans l’intestin (côlon ascendant)

Ces tumeurs peuvent passer longtemps inaperçues. Elles s’accompagnent plutôt de:

  • fatigue (souvent liée à l’anémie causée par les pertes chroniques de sang au niveau de la tumeur) 
  • amaigrissement inexpliqué  
  • maux de ventre persistants (souvent sous forme de crampes intermittentes) 

Aucun de ces symptômes ne veut automatiquement dire qu’un cancer du gros intestin est présent, mais ils justifient la réalisation d’examens médicaux.

Site web hébergé par Priorweb