Dépistage du cancer

Dépister c'est détecter en l'absence de symptômes du cancer

Le dépistage consiste en une série d’examens médicaux, répétés à intervalles réguliers, qui permettent de découvrir la présence éventuelle d’une maladie bien avant qu’elle ne commence à causer des anomalies perceptibles (symptômes). Seuls certains cancers sont actuellement concernés par le dépistage.

Pour être efficace et présenter le moins d’inconvénients possible, la pratique systématique du dépistage doit suivre des règles strictes qui tiennent compte :

  • de la fréquence de la maladie recherchée 
  • de l'âge des personnes concernées
  • de la présence ou non de facteurs de risques particuliers
  • de l'absence de symptômes préalables
  • du rythme des examens
  • d'une qualité technique irréprochable de ces examens

Le but du dépistage

Le dépistage permet de détecter certains cancers (ou certaines anomalies précancéreuses) longtemps avant l’apparition des premiers symptômes. Son objectif est clair :

  • éviter un cancer grâce au traitement de lésions précancéreuses
  • augmenter les chances de guérison (ou permettre un traitement nettement moins agressif) grâce à une prise en charge précoce de la maladie. 

Le dépistage n’est actuellement possible que pour une liste limitée de cancers. D’autres dépistages ne font pas l’objet d’un consensus scientifique, même si certains patients y ont recours après discussion avec leur médecin traitant.

Le dépistage guérit-il le cancer ?

Non, mais il augmente les chances de guérison !

Trois dépistages fortement recommandés 

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de check-up médical global qui permettrait de dépister tous les types de cancers. Mais certains dépistages sont fortement recommandés. Ils concernent :

  • les seins
  • le col de l’utérus
  • le gros intestin

Le résumé ci-dessous fournit quelques informations pratiques. 

Cancer du sein

  • De 50 à 69 ans: un mammotest tous les 2 ans.
  • De 40 à 49 ans, en fonction du profil de risque individuel, éventuellement un bilan sénologique annuel.  
  • Après 70 ans, évaluer au cas par cas la poursuite des mammographies de dépistage, tous les 2 ou 3 ans.

Quel que soit votre âge, vous devez consulter votre médecin si vous constatez l’apparition d’anomalies au niveau d’un sein, même dans l’intervalle entre deux examens de dépistage.

Cancer du col de l’utérus 

  • Un premier frottis de col dans l’année qui suit les premières relations sexuelles ou au plus tard à partir de 25 ans.
  • Si ce premier frottis est normal, répéter l’examen après 1 an.
  • Après deux frottis normaux à 1 an d’intervalle, répéter l’examen tous les 3 ans jusqu’à 65 ans.
  • Si ce rythme est interrompu, recommencer comme au début.
  • En cas d’anomalies constatées au frottis, votre médecin décidera quels examens complémentaires sont nécessaires et à quel rythme.

Ce dépistage reste nécessaire, même si vous avez été vaccinée contre les virus HPV. Vous devez consulter votre médecin si des symptômes (pertes de sang par le vagin en dehors des règles ou après la ménopause) se manifestent entre deux examens.

Cancer du gros intestin (colon, rectum) 

  • À partir de 50 ans et jusque 74 ans (sauf pour les personnes présentant un risque anormalement élevé de cancer du gros intestin), il est recommandé de participer au dépistage systématique par recherche de sang occulte dans les selles.
  • Si vous avez un risque anormalement élevé de développer ce cancer, demandez à votre médecin quels examens de dépistage sont nécessaires dans votre cas particulier, à quel rythme et à partir de quel âge.
  • Consulter votre médecin si des symptômes (sang dans les selles, diarrhée ou constipation persistante, douleurs abdominales…) se manifestent entre deux examens.

Un symptôme persistant peut être un signal d'alarme du cancer

Lorsque des anomalies (symptômes) se manifestent, il n’est plus question de dépistage, mais de diagnostic précoce. À ce stade, il est important de savoir si les anomalies constatées sont dues à un cancer ou à une autre maladie. Pour faire la différence, il est indispensable de consulter son médecin

Parlez des symptômes avec votre médecin

Ces pages vous proposent des explications générales sur le dépistage et le diagnostic précoce. Cependant, aucun site internet ne peut remplacer votre médecin et entrer dans le détail de chaque cas particulier. 

N'hésitez donc pas à poser vos questions personnelles à votre médecin. Lui seul est en mesure de vous donner des réponses précises et individualisées.

En savoir plus sur le dépistage du :

Témoignages

Après son cancer du sein, Maria s’est investie en tant que bénévole auprès de la Fondation contre le Cancer, plus précisément comme conseillère en beauté. Sa motivation principale : rendre à d’autres l’attention qu’elle avait elle-même reçu durant sa maladie. Lire la suite