Cancer de l’intestin grêle - Général

Les cancers de l'intestin grêle sont moins fréquents que les cancers du gros intestin (colorectal).

Anatomie de l'intestin grêle

Lorsque nous mangeons, les aliments passent par la bouche, descendent par l’œsophage pour rejoindre l’estomac. Le bol alimentaire (ce que l’on a mangé) passe ensuite par l’intestin grêle, avant d’aboutir dans le côlon (gros intestin) et d’être éliminé via les selles.

L’intestin grêle absorbe, à travers sa muqueuse interne, les nutriments contenus dans la nourriture pour fournir à l’organisme tout ce dont il a besoin.
Il est composé de trois parties :

  • le duodénum : partie reliée à l’estomac par le pylore,
  • le jéjunum : partie centrale,
  • l’iléum : se termine par la valvule iléo-caecale qui met en lien l'iléum avec le caecum, puis le côlon.

L’intestin grêle mesure en moyenne 6 mètres chez l’adulte, et son diamètre est de 2,5 cm. Enroulé, formant des méandres, il occupe une bonne partie de la cavité abdominale…

Sa paroi est constituée de 4 couches (de l'extérieur vers l'intérieur) :

  • la couche séreuse
  • la couche musculeuse
  • la couche sous-muqueuse, formée de tissu conjonctif, de vaisseaux lymphatiques et sanguins, et de nerfs ;
  • la couche muqueuse formée de nombreuses villosités et microvillosités qui jouent un rôle crucial d'absorption des nutriments.

Quelques chiffres sur le cancer de l'intestin grêle

Le cancer de l’intestin grêle fait partie des cancers rares. Selon le Registre du Cancer, en 2013, 330 nouveaux cas ont été diagnostiqués en Belgique. Ce qui représente une incidence d’1 cas pour 100.000 personnes par an.

En Belgique, ce cancer touche autant d'hommes que de femmes.

Sa fréquence  augmente à partir de 50 ans chez les femmes et 60 ans chez les hommes, pour connaître un pic vers 70 ans chez les femmes, et autour de 75 ans chez les hommes.

Les types de cancer de l'intestin grêle

Un cancer de l'intestin grêle est composé d’une masse de cellules anormales qui se multiplient de façon anarchique. Des cellules cancéreuses peuvent s’échapper de la tumeur d’origine et coloniser d’autres organes à distance pour y former des tumeurs secondaires appelées métastases. Ces métastases sont constituées de cellules cancéreuses venant de l'intestin grêle et elles doivent donc être traitées comme un cancer de l'intestin grêle.

En savoir plus

Il existe différents types de cancers de l’intestin :

  • L’adénocarcinome : est la forme la plus courante. Il se développe le plus souvent dans le duodénum, un peu moins dans le jéjunum, au départ des cellules glandulaires qui tapissent la paroi intestinale. Il débute par un adénome ou polype adénomateux, qui est une lésion précancéreuse de l’intestin grêle.
  • Tumeurs neuro-endocrines : elles apparaissent au départ des cellules endocrines, le plus souvent au niveau de l’iléum. Il s’agit de la deuxième cause de cancer de l’intestin grêle. On les appelle aussi les tumeurs carcinoïdes.
  • Le sarcome : a son origine dans les tissus conjonctifs au niveau du muscle de la paroi intestinale. Le plus souvent, la tumeur se développe au niveau de l’iléum.
  • Le lymphome : est un cancer des tissus lymphatiques. Il s’agit le plus souvent d’un lymphome non-Hodgkinien, qui apparaît dans le jéjunum ou l’iléum.
Dernière adaptation le: 22/05/2017

Témoignages

Pour traiter son cancer de l’estomac, Christina a dû subir une opération chirurgicale très lourde : l’ablation de l’organe. Pourtant, malgré son parcours de souffrance, elle insiste sur un point : l’avenir est devant elle, et la volonté peut mener très loin.Lire la suite