Cancer de la peau (mélanome) - Général

Un mélanome est l’une des formes du cancer de la peau. Il se développe dans les mélanocytes ou cellules pigmentaires. Par facilité, nous utiliserons les termes cancer de la peau et mélanome au singulier. Mais il en existe différentes sortes et, même en cas de maladies similaires, chaque personne présente des particularités spécifiques.

Anatomie de la peau

Notre peau est constituée de trois couches. La couche superficielle porte le nom d’épiderme, la couche intermédiaire se nomme derme et la couche inférieure est appelée tissu conjonctif sous-cutané ou hypoderme.

L’épiderme est principalement constitué de deux types de cellules : les cellules basales et les cellules pavimenteuses. En outre, on rencontre dans l’épiderme des cellules pigmentaires, les mélanocytes. Les cellules basales de la couche profonde de l’épiderme sont capables de se diviser. C’est à leur niveau que se forment les nouvelles cellules cutanées. Sur une période de l’ordre d’un mois, ces nouvelles cellules migrent vers le haut et, en même temps, changent de forme. Au départ, elles sont rondes ou ovales, ensuite elles deviennent plus anguleuses et par après, elles s’aplatissent (cellules pavimenteuses).

Le derme est constitué de tissu conjonctif, également appelé tissu de soutien. On y trouve notamment : des glandes sudoripares (qui produisent la sueur), des follicules pileux associés à des glandes sébacées, des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que des terminaisons nerveuses. 

L’hypoderme sert principalement de soutien et se compose essentiellement de tissu graisseux.

La peau

Les fonctions de notre peau

  • Elle protège notre organisme, par exemple vis-à-vis des infections et des rayons ultraviolets (UV).
  • Elle nous permet de percevoir des signaux en provenance de notre environnement : les nerfs cutanés transmettent les stimuli douloureux, sensitifs et thermiques vers le cerveau qui transforme ces stimuli en sensations.
  • Enfin, la peau joue un grand rôle dans la régulation de la température corporelle, les glandes sudoripares de la peau contribuant largement à cette régulation.

Quelques chiffres

En Belgique, selon les chiffres du Registre du Cancer, en 2013, 2635 nouveaux cas de cancer de la peau ont été enregistrés. Malgré les campagnes de prévention, ce cancer est en nette augmentation.

Avant la puberté, le mélanome est très rare. Par la suite, il peut survenir à tout âge, mais est proportionnellement plus fréquent avant 60 ans en comparaison avec la plupart des autres cancers.

Types de mélanomes

Mélanome signifie littéralement tumeur noire. Ce type de cancer de la peau apparaît dans les mélanocytes ou cellules pigmentaires. Les mélanocytes normaux sont présents sous forme disséminée dans toute la peau. Ils peuvent également être réunis en petits amas et forment alors des taches pigmentées, comme les grains de beauté (naevi).

On parle de mélanome lorsque, à un endroit de la peau, les cellules pigmentaires se transforment en cellules cancéreuses. La tumeur maligne qui en résulte va se présenter comme une tache pigmentée qui grandit ou grossit, change de couleur etc.

Où se situent les mélanomes ?

Un mélanome peut apparaître au niveau d’un grain de beauté déjà existant ou d’une cellule pigmentaire isolée dans une zone de peau “saine”, sans tache pigmentée préexistante. Les mélanomes peuvent se développer à n’importe quel endroit de la peau. Chez les femmes, ils apparaissent un peu plus fréquemment au niveau des jambes, chez les hommes au niveau du tronc. Les zones recouvertes de poils, comme le cuir chevelu, peuvent également être atteintes.

Exceptionnellement, un mélanome peut apparaître dans la muqueuse d’un organe. Une muqueuse est une fine couche de tissu qui tapisse les cavités du corps. Ces mélanomes peuvent concerner la bouche, les cavités nasales et la gorge, ainsi que le vagin et l’anus. Le mélanome survient parfois également au niveau de la muqueuse des paupières et dans l’œil proprement dit.

 

Les métastases du cancer de la peau

 

Tout comme n’importe quel autre cancer, le cancer de la peau peut envoyer des métastases ailleurs dans le corps. Par voie lymphatique, les cellules tumorales atteignent les ganglions lymphatiques du cou, des aisselles ou de l’aine (en fonction de la localisation de la tumeur) et s’y multiplient pour donner naissance à des métastases ganglionnaires.

Les cellules cancéreuses peuvent également se disséminer par voie sanguine vers d’autres endroits de l’organisme, par exemple vers les poumons, le foie, un autre site cutané ou le cerveau. Néanmoins, les métastases d’un mélanome commencent presque toujours par envahir les ganglions lymphatiques régionaux, avant d’atteindre par voie sanguine d’autres organes à distance.

Dernière adaptation le: 23/09/2016

Causes

Le nombre de personnes atteintes d’un mélanome a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. Ceci peut être mis en corrélation avec la mode du bronzage.

Symptômes

Un mélanome peut se former soit au niveau d’une zone de peau “saine”, sans tache pigmentée préalable, soit sur un grain de beauté existant.

Examens

Il est possible d'effectuer un dépistage des taches pigmentées de la peau en vue de découvrir un éventuel mélanome.

Traitements

Les traitements d’un cancer de la peau nécessitent une coordination étroite entre différentes disciplines médicales et paramédicales car ils associent, en fonction des besoins, chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie et immunothérapie . Ces différents traitements peuvent être utilisés seuls

En savoir plus?

Titel: 
Les cancers de la peau : mélanomesTélécharger le PDF (3.21 Mo)

Témoignages

Après son cancer du sein, Maria s’est investie en tant que bénévole auprès de la Fondation contre le Cancer, plus précisément comme conseillère en beauté. Sa motivation principale : rendre à d’autres l’attention qu’elle avait elle-même reçu durant sa maladie. Lire la suite