Amiante et cancer : toxicité démontrée!

La texture fibreuse et la composition chimique de l'amiante font de ce matériau un produit nocif. L'inhalation des fibres ou de la poussière d'amiante peut provoquer des maladies graves telles que l'asbestose (qui entraîne une diminution de la capacité respiratoire), le cancer du poumon, le mésothéliome (cancer de la plèvre ou du péritoine) ou le cancer du larynx. La nocivité de l'amiante est démontrée depuis de nombreuses années déjà, mais il a fallu attendre longtemps (une vingtaine d'années) la mise en place d'une législation stricte. Depuis 1998, l'utilisation et le recyclage de l'amiante et des matériaux contenant de l'amiante sont interdits dans notre pays.

Cette interdiction ne signifie pas que l'amiante a disparu.

Les propriétés intéressantes de l'amiante (résistance au feu, isolation thermique et acoustique) ont contribué à sa large diffusion. C'est aussi la raison pour laquelle l'amiante, en dépit de sa toxicité, est toujours largement présent, par exemple dans un grand nombre de nos habitations : dans les tôles ondulées, les bacs à fleurs, les tuyaux d'évacuation, l'isolation des tuyaux de chauffage, l'isolation des appareils électroménagers, ... Mais il n'y a aucune raison de paniquer ! Il n'y a absolument aucun danger tant que les matériaux en question restent en bon état. Les fibres d'amiante y sont en effet emprisonnées et ne peuvent pas s'échapper dans l'environnement.

Éliminer ou non ?

La présence d'amiante n'est pas nécessairement dangereuse. Il n'y a risque d'inhalation que lorsque les fibres d'amiante se détachent des matériaux qui les contiennent. Ce type de situation peut se présenter lors de travaux (fraisage, sciage, ponçage) ou lorsque les matériaux contenant de l'amiante se désagrègent. Autrement dit, le risque à la maison est très faible tant que les fibres d'amiante restent solidement prises dans le matériaux. Un matériau contenant de l'amiante ne doit donc être éliminé que lorsqu'il est endommagé ou corrodé.

Conseils pratiques pour l'élimination

Dans certains cas, il est possible d'éliminer soi-même des matériaux contenant de l'amiante. Voici les mesures de sécurité à respecter dans ce cas :

  • Porter la protection nécessaire (salopette, masque filtrant spécial P3). Étant donné que les fibres s'attachent aux vêtements de travail, il est conseillé de porter des vêtements jetables.
  • Veiller à ne pas endommager (casser) les structures en amiante.
  • Humidifier le matériau afin d'éviter la dispersion des fibres dans l'air.
  • Ne pas utiliser d'aspirateur mais nettoyer à l'eau.
  • Ne pas mélanger l'amiante à d'autres déchets.

Si l'opération est trop complexe et trop dangereuse pour la réaliser soi-même, chargez-en une entreprise spécialisée dans la démolition et l'élimination de déchets contenant de l'amiante. Les adresses de ces entreprises sont disponibles sur le site Web du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Voir www.meta.fgov.be.

Que faire des déchets ?

L'amiante et les matériaux contenant des fibres ou de la poussière d'amiante doivent être entreposés et transportés dans un conditionnement hermétique spécial, qui doit également être résistant aux chocs et aux déchirures. Les déchets seront ensuite traités conformément aux dispositions en vigueur dans la région concernée. Les dispositions légales varient d'une région à l'autre. Il peut même y avoir des différences entre les communes.

Pour savoir si ce type de déchet est admis, et à quelles conditions, adressez-vous aux services de l'environnement communaux ou aux instances régionales suivantes.  

  • Pour Bruxelles : Bruxelles Environnement – Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement (IBGE), Gulledelle 100, 1200 Bruxelles, tél. 02 775 75 75, e-mail : info@ibgebim.be
  • Pour les Flandres : Openbare Vlaamse Afvalstoffenmaatschappij (OVAM), Stationstraat 110, 2800 Mechelen, tél. 015 28 42 84, e-mail : info@ovam.be
  • Pour la Wallonie : Office Wallon des Déchets, Avenue Prince de Liège 15, 5100 Jambes, tél. 081 33 65 75, e-mail : owd.dgme@mrw.wallonie.be

Témoignages

Claude Finet est cancérologue. Dans un livre paru en avril 2014, elle partage une série d’histoires vécues, panorama des fantastiques ressources humaines face à l’épreuve. Découvrez-en un extrait.Lire la suite