Cancer de l'estomac - Généralités

Cette page traite plus particulièrement du cancer de l'estomac. En cliquant ici, vous pourrez consulter la page concernant le cancer en général, et notamment ses mécanismes d'apparition.

L’estomacL'estomac

L’estomac est schématiquement divisé en deux parties : une partie supérieure verticale appelée fundus, et une partie inférieure horizontale appelée antre. La partie supérieure du fundus se raccorde à l’œsophage par le cardia. L’antre est séparé du duodénum (la première partie de l’intestin) par le pylore. A ce niveau se situe un muscle puissant, le sphincter, qui empêche les aliments de passer dans l’intestin sans avoir été au préalable digérés. La paroi de l’estomac comporte également un muscle qui permet de malaxer les aliments puis de les propulser vers l’intestin grêle.

 

Système digestif

Le cancer de l'estomac en chiffres

Le cancer de l’estomac est rare chez les moins de 40 ans. L’âge moyen au moment du diagnostic est d’environ 70 ans. La maladie est plus fréquente chez les hommes. On enregistre chaque année environ 550 cas de cancer de l’estomac chez les femmes et 850 chez les hommes. Depuis plusieurs années, le nombre de nouveaux cas de cancer de l’estomac par an (incidence) a globalement diminué dans toutes les régions du monde.

Classification du cancer de l'estomac

La forme la plus fréquente de cancer de l'estomac est l'adénocarcinome, qui trouve son origine dans les cellules composant la muqueuse de l'estomac.

Dernière adaptation le: 13/07/2017

Causes

A l’heure actuelle, la présence de la bactérie Helicobacter pylori semble être, dans nos régions, le principal facteur de risque du développement d’un cancer de l’estomac (surtout au niveau de la partie basse de l’estomac).

Symptômes

L’ évolution initiale d’un cancer de l’estomac est très discrète et ne s’accompagne généralement d’aucun symptôme, ce qui explique le caractère souvent tardif du diagnostic.

Examens

Plusieurs examens peuvent être effectués pour confirmer le diagnostic de cancer de l’estomac.

Traitements

Le traitement est choisi en concertation avec différents spécialistes en diagnostic et thérapie : chirurgien, oncologue, radiothérapeute, anatomo-pathologiste, et infirmier coordinateur de soins.

En savoir plus?

Témoignages

Christelle le répète, « le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres. Il vaut mieux prévenir que guérir. » Découvrez son témoignage.Lire la suite