Myélome multiple (maladie de Kahler) - Généralités

De quoi s’agit-il ?

Le myélome multiple, plus connu sous le nom de maladie de Kahler, est une affection de la moelle osseuse provoquée par une prolifération incontrôlée des plasmocytes anormaux. Cette maladie doit son nom au médecin autrichien Otto Kahler qui l’a décrite pour la première fois il y a une centaine d’années.

Les plasmocytes

Les plasmocytes sont des cellules sanguines de la familles des globules blancs, spécialisés dans la fabrication d'anticorps. Dans la maladie de Kahler, les plasmocytes qui prolifèrent proviennent tous d’un seul plasmocyte anormal. Comme ils sont tous apparentés, ils ne synthétisent plus qu’un seul type d’anticorps spécifique: la protéine M ou paraprotéine.
Il arrive aussi que la protéine M soit produite de façon incomplète, sous la forme d’un petit fragment. On parle alors de “chaînes légères”. Si ce petit fragment se retrouve dans les urines, on parle de protéine de Bence-Jones.
Plus rarement, les plasmocytes malins ne produisent pas du tout de protéine M ni de protéine de Bence-Jones: il s’agit alors d’un “myélome multiple non sécrétant”.

Effet sur les os

La maladie de Kahler a un effet sur les os. En effet, les plasmocytes malins produisent également une substance favorisant la destruction du tissu osseux. Il en résulte une décalcification en certains endroits du squelette, ce qui donne naissance à des points de moindre résistance au niveau de l’os. De (petites) fractures peuvent aisément se produire à ces endroits.

Effet sur les autres cellules sanguines 

En raison de leur nombre important, les plasmocytes malins prennent peu à peu la place des autres plasmocytes normalement présents dans la moelle osseuse. De ce fait, la production d'autres anticorps, nécessaires pour assurer la défense de l’organisme, diminue
La production de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes se trouve également contrariée par cet envahissement de la moelle. Cela se manifeste par
  • de l’anémie
  • une sensibilité accrue aux infections
  • un risque accru d’ecchymoses (bleus)
  • un temps de saignement prolongé des petites plaies

 Fréquence

Le myélome (maladie de Kahler) est un cancer relativement rare. En Belgique, environ 750 nouveaux cas sont enregistrés par an. Il touche proportionnellement davantage les hommes que les femmes, mais cette différence tend à se réduire depuis quelques années. Cette maladie atteint principalement les personnes âgées de plus de 60 ans et survient rarement avant 40 ans.

Causes

Il n’y a encore aucune certitude en ce qui concerne les causes de la maladie de Kahler.

Symptômes

Des douleurs osseuses sont, le plus souvent, le premier symptôme de la maladie de Kahler.

Examens

Le diagnostic de la maladie de Kahler est complexe car certains des phénomènes qui lui sont associés peuvent survenir également dans d’autres maladies. Plusieurs examens sont à envisager. Examen sanguin Un prise de sang permet de déterminer la vitesse de sédimentation du sang et détecter la

Traitements

Le médecin peut décider qu'une surveillance régulière suffit si le myélome est à un stade très peu avancé (Stade I).

En savoir plus?

Cover brochure Myélome multiple
Myélome multiple, la maladie de KahlerTélécharger le PDF (276.56 Ko)

Témoignages

Tom, le mari de Sophie, a eu un cancer et l’a vaincu. 3 ans et demi plus tard, tout est sous contrôle et, pour la première fois, le couple ose à nouveau rêver. D’un avenir, d’une grande rénovation et de continuer à développer le magasin de vélo de Tom. Malgré des premiers contacts positifs, contracter une assurance solde restant dû se révèle tout à fait impossible. Même s’il n’y a plus de trace du cancer. Même en payant une prime supplémentaire. « Comme si le cancer devait nous hanter toute notre vie. »Lire la suite