Etude CSA : Le tabac est-il trop présent dans les fictions télévisées ?

etude_CSAMardi, 20 Juin 2017

LE TABAC EST-IL TROP PRÉSENT DANS LES FICTIONS TÉLÉVISÉES ?

Une étude du CSA réalisée à la demande de la Fondation contre le Cancer

21 juin 2016 – La lutte contre le tabac a remporté de nombreuses victoires au fil des décennies. Une des plus marquantes – et des plus efficaces – aura été l’interdiction de la publicité pour le tabac, notamment à la télévision. Mais si la cigarette a disparu des plages publicitaires, elle reste confortablement coincée aux lèvres de certains héros du petit écran. La Fondation contre le Cancer (FCC) a voulu avoir une idée plus précise du taux de présence du tabac à l’écran, et a chargé le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) de réaliser une étude à ce sujet. Elle servira de base pour étudier l’évolution de la situation.

Objectifs et déroulement de l’étude

Relever la présence du tabac et du tabagisme à l’écran s’est révélé un véritable travail de fourmi. Les enquêteurs ont scruté les fictions cinématographiques et télévisuelles diffusées sur 8 chaînes francophones actives ou diffusées en Fédération Wallonie-Bruxelles (La Une, La Deux, La Trois, RTL-TVi, Club RTL, Plug RTL, France 2 et TF1) du 30/1 au 5/2/2017, entre 19 et 24 h. 

Les enquêteurs ont fourni – outre une description générale de chaque programme visionné – une analyse des caractéristiques des personnages présentant un comportement tabagique, ainsi qu’une analyse du contexte dans lequel intervient ce comportement. Le but était donc d’avoir une approche plus large qu’une simple quantification.

Une image toujours trop positive du tabac et du tabagisme

L’étude a livré de nombreuses informations intéressantes (voir lien vers le rapport complet dans « Annexes »). Parmi les principales, la constatation que le tabac est présent dans près de 22% des fictions (particulièrement dans les fictions cinématographiques), et qu’il est davantage consommé par les personnages principaux (18%). Ceux-ci sont majoritairement des hommes âgés de 19 à 34 ans. 

La cigarette est généralement présentée comme « sociale » et « positive », ainsi que comme un bon moyen de réduire le stress. Une image dangereuse, quand on sait que les fictions contenant des produits du tabac ou des comportements tabagiques sont accessibles à un jeune public, particulièrement influençable.

Une présence du tabac à l’écran qui soulève de nombreuses questions

Puisque le tabac est toujours bien présent dans les séries et les films, il est légitime de se poser certaines questions. Est-ce que cette représentation du tabagisme est le fruit du « hasard » ou est-elle au contraire sponsorisée de façon occulte par l’industrie du tabac ? La cigarette apporte-t-elle vraiment une « valeur ajoutée » à un personnage ? Quelle influence peuvent avoir ces images sur le public ? Les réalisateurs en sont-ils conscients ?

Des mesures concrètes pour lutter contre la présence de tabac à l’écran

Compte tenu de l’importance des enjeux de santé publique, la FCC lance un appel aux responsables politiques en faveur de mesures concrètes :

  • Analyser la législation existante en matière de signalétique relative à la protection des mineurs et prévoir des restrictions d’accès pour certaines catégories d’âges aux programmes présentant des comportements tabagiques. 
  • S’assurer que la production d’un film n’a pas été subventionnée par l’industrie du tabac en échange d’un placement de produit. Pour les films réalisés en Belgique et qui reçoivent un subside de l’état ou un stimulant fiscal, exiger un engagement explicite qu’il n’y aura aucun financement (ni au niveau du réalisateur, ni des acteurs, etc.) par l’industrie du tabac.
  • Diffuser des messages anti-tabac forts avant et après un film comportant des scènes de tabagisme.
  • Informer et sensibiliser le secteur audio-visuel sur la problématique du tabac à l’écran.

Cette étude est une première «photographie de la situation ».  La Fondation a l’intention de refaire régulièrement ce type d’analyse, y compris sur les télévisions flamandes, afin de suivre l’évolution de ce dossier préoccupant.

Mieux protéger le public des manœuvres de l’industrie du tabac

Notre objectif n’est pas d’interdire totalement toute présence de tabac à l’écran. Le tabac fait malheureusement partie de l’histoire de nos sociétés et l’objectif n’est pas de la réécrire. Mais il est capital d’empêcher l’industrie du tabac d’utiliser le grand et le petit écran comme moyen de contourner l’interdiction de la publicité ou d’encourager les comportements tabagiques. Il est par ailleurs essentiel de faire prendre conscience aux réalisateurs et producteurs qu’un acteur qui fume à l’écran risque d’être pris pour modèle. Eux aussi ont un rôle à jouer face au fléau du tabagisme…

 

ANNEXES À TÉLÉCHARGER :