Nouvelles mesures bancs solaires : un premier pas dans la bonne direction

Jeudi, 6 Avril 2017

 

source: conférence de presse ministre Kris Peeters

La Fondation contre le Cancer salue les nouvelles mesures prises par le Ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters. « C’est assurément un pas dans la bonne direction. Nous sommes satisfaits de voir que nos efforts afin de mieux faire connaître les dangers des bancs solaires sont aujourd’hui payants. Il aura fallu des années de campagne et un intense travail de lobbying », indique Brigitte Boonen, expert UV. 

La Fondation contre le Cancer rappelle cependant que, selon elle, un meilleur contrôle des bancs solaires n’est qu’une première étape. « Nous restons en faveur d’une interdiction totale des bancs solaires, comme cela a été décidé en Australie et au Brésil. En effet, le seul objectif du banc solaire est de faire brunir la peau, ce qui a pour conséquence directe des dégâts au niveau de l’ADN et donc un risque augmenté de développer ultérieurement un cancer de la peau ou de l’œil. Il n’y a aucun effet positif sur la santé et tout usage du banc solaire augmente le risque de développer un cancer de la peau », précise Brigitte Boonen.

Rappelons que les chiffres concernant le cancer de la peau dans notre pays sont alarmants. Le nombre de nouveaux cas annuels de cancer de la peau est passé, en à peine dix ans, d'un peu plus de 11.000 cas en 2004 à environ 35.000 cas en 2013 (tous cancers de la peau confondus). On estime qu'en 2014, environ 136.000 personnes en Belgique aient ou avaient eu un cancer de la peau. Ce chiffre risque d'augmenter encore, pour atteindre 400.000 personnes, d'ici vingt ans. 

La Fondation contre le Cancer est à disposition des journalistes afin de réagir au communiqué de presse du cabinet Peeters. Contactez notre attaché de presse Steven De Bondt via sdebondt@fondationcontrelecancer.be ou 0477 468 231.