Sans ses cigarettes, Juliette s’est redécouverte

Sans ses cigarettes, Juliette s'est redécouverteMercredi, 18 Janvier 2017

La campagne Prolongitudine vous propose chaque mois une nouvelle vidéo avec un conseil pour réduire votre risque de cancer. En janvier, découvrez comment Juliette s’est redécouverte en arrêtant de fumer !

Je pense à arrêter de fumer en 2017

Je voudrais aider un proche à arrêter de fumer

Pourquoi arrêter de fumer ?

D’abord et avant tout pour votre santé. Dire adieu à la cigarette, c’est dire adieu à plus ou moins 7000 substances chimiques toxiques contenues dans la fumée du tabac. En effet, une fois la cigarette allumée, sa combustion provoque la formation ou la libération de très nombreuses substances toxiques, comme des goudrons, des gaz (monoxyde de carbone, oxyde d’azote) et des métaux lourds (cadmium,  mercure, plomb, chrome). Ceux-ci peuvent induire différentes maladies dont les plus graves sont le cancer, les maladies pulmonaires et cardiovasculaires.

Le tabac est le plus important facteur de risque évitable du cancer : 1 cancer sur 3 est dû au tabac !

Sans oublier non plus tous les petits soucis quotidiens occasionnés par le tabac tels que la toux, l’argent dépensé, les odeurs, la dépendance, etc.

Comment y parvenir ?

« Arrêter de fumer. C’est possible ! », comme le dit le slogan de Tabacstop, le service d’aide à l’arrêt tabagique de la Fondation contre le Cancer.

Des milliers de personnes ont déjà réussi à dire adieu au tabac. Mais se libérer de cette addiction, n’est pas aussi facile pour tout le monde, et il faut souvent plusieurs essais. Seul, vous avez entre 3 et 5 % de chances que votre tentative se transforme en réussite. Avec de l’aide vous aurez 3 fois plus de chances d’y parvenir. Alors n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel (médecin, tabacologue) !

Un professionnel pourra également vous orienter sur des moyens d’aide, comme des substituts nicotiniques, et un médecin pourra vous prescrire des médicaments d’aide si nécessaire.

Patchs et autres substituts

Vous l’aurez remarqué dans la vidéo : Juliette porte un patch. A quoi sert-il ?

Les substituts nicotiniques peuvent vous aider à arrêter de fumer. Ils se présentent sous forme de patchs, tablettes, chewing-gum, sprays buccaux et inhalateurs. Ils diffusent la nicotine de manière plus « douce », comparativement aux « pics » que procure la cigarette. Ils atténuent efficacement les symptômes de sevrage, et ils diminuent ainsi le besoin de fumer. Avec une dose adaptée à son besoin en nicotine, ils permettent au fumeur de se libérer progressivement de la dépendance physique et lui évitent de respirer toutes les autres substances toxiques contenues dans la fumée du tabac.

Il existe aussi des médicaments qui réduisent l’importance des symptômes de sevrage, notamment le besoin de fumer.

Demandez toujours conseil à votre tabacologue, votre médecin ou votre pharmacien.

Tabacstop : des tabacologues à votre écoute

TabacstopL’équipe Tabacstop est composée de tabacologues : des professionnels de la santé (psychologues, médecins et infirmiers) qui ont suivi une formation spécifique pour aider à arrêter de fumer. Ils sont à votre écoute et peuvent vous orienter par téléphone au 0800 111 00 tous les jours ouvrables de 15h à 19h. Vous avez également la possibilité de bénéficier d’un coaching téléphonique. Tabacstop est entièrement gratuit.

Que vous arrêtiez de fumer seul ou avec de l’aide, soyez patient et persévérez : il faut parfois plusieurs tentatives avant de trouver la bonne méthode et le moment idéal. Vous trouverez une foule de conseils sur notre site  www.tabacstop.be. Vous pouvez aussi nous rejoindre sur notre page Facebook. Bonne chance !


La campagne Prolongitudine

ProlongitudineLe Code européen contre le cancer de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) formule 12 recommandations afin de prévenir le cancer. Plus vous suivrez de conseils, plus vous ferez baisser votre risque de cancer. Les spécialistes estiment qu’appliquer ces 12 conseils peut faire diminuer votre risque de cancer de plus d’un tiers !

La Fondation contre le Cancer a créé la campagne Prolongitudine afin de faire connaître à tous les Belges ces 12 conseils bénéfiques. Cette campagne originale parodie une boîte et de la publicité pour un médicament, le « Prolongitudine », afin de faire passer un message fort : contre le cancer, il n’existe pas de pilule miracle. Mais VOUS pouvez agir pour faire baisser votre risque.

En 2017, vous découvrirez chaque mois une nouvelle vidéo avec un conseil pour réduire votre risque de cancer.

Retrouvez les 12 conseils du Code européen contre le cancer sur www.prolongitudine.be