Avec la crise, les fumeurs se tournent vers le tabac à rouler

Le pourcentage de fumeurs en 2013 dans la population belge atteint 27 %, contre 22 % l’an passé. Comment expliquer cette augmentation ? Le tabac à rouler bon marché est probablement en partie responsable. Notre enquête tabac 2013 montre en effet que 35 % des fumeurs optent pour le tabac à rouler. Or, ces cinq dernières années, ce chiffre restait stable autour de 25 %. 850 000 personnes fument du tabac à rouler en 2013, contre 500 000 personnes en 2012. C’est une forte augmentation.

Le tabac à rouler séduit particulièrement les fumeurs des classes les moins favorisées (53 % d’entre eux choisissent ce type de tabac), les Wallons (43 %) et les plus de 65 ans (41 %). Les fumeurs bruxellois et flamands sont respectivement 28 % et 32 % à consommer du tabac à rouler.

Tabac à rouler : moins cher, et sans avertissements de santé

Le succès du tabac à rouler s’explique surtout par son prix plus abordable : une cigarette roulée est environ 3 à 4 fois moins chère qu’une cigarette classique. Avec la crise, de nombreux fumeurs se sont donc tournés vers cette alternative. Il faut aussi noter que le tabac à rouler est particulièrement bon marché en Belgique (il est 50 % plus cher aux Pays-Bas, 100 % en France et 200 % en Grande-Bretagne). Seul le Luxembourg affiche des prix 2 % inférieurs aux nôtres. De plus, l’offre de tabac à rouler n’a cessé de croître et de nombreuses marques connues en proposent.

Et contrairement aux cigarettes classiques, les paquets de tabac à rouler ne présentent pas (encore ?) de photos d’avertissement, ni le numéro de Tabacstop.

Témoignages

Elisabeth Bergé a eu un cancer du côlon à l’âge de 29 ans. Guérie, elle partage son expérience afin de soutenir toutes les personnes touchées de près ou de loin par la maladie.Lire la suite