stop tabak

Enquête tabac 2015 : large support en faveur des mesures anti-tabac

La nouvelle enquête de la Fondation contre le Cancer révèle que les mesures contre le tabac reçoivent un large assentiment au sein de la population, et ce même auprès des fumeurs. Certaines mesures largement critiquées dans le passé sont désormais bien accueillies. Les décideurs devraient en tenir compte, et passer à la vitesse supérieure dans les mesures de lutte contre le tabac. Une réaction d’autant plus nécessaire quand on sait que 40 personnes décèdent quotidiennement en Belgique à cause du tabagisme.

Le soutien en faveur des mesures anti-tabac est important

  • 82% des personnes interrogées – et 66% des fumeurs – considèrent que l’interdiction de fumer dans les cafés est une bonne chose. Cette interdiction est de mieux en mieux respectée. Parmi les personnes interrogées, 15 % ont été témoin d’une infraction. C’est mieux qu’en 2014 (18%) et en 2013 (23%).

  • 91% – et 87% des fumeurs – sont en faveur d’une interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs.

  • 71% sont d’accord avec une interdiction totale de la publicité dans les points de vente.

  • 72% sont en faveur d’un soutien accru aux personnes désirant arrêter de fumer, grâce au remboursement des médicaments ayant montré leur efficacité.

  • 61% marquent leur accord à une augmentation de 1 euro du prix du paquet de tabac à rouler.

  • 50% sont en faveur des emballages neutres (sans logo ni couleurs attrayantes), et seuls 25% sont clairement contre.

Et les fumeurs ?

72% de fumeurs regrettent d’avoir commencé, et 64% veulent arrêter. 
En 2015, 20% des Belges fument, dont 17% quotidiennement. Les chiffres varient par région : 17% en Flandre, 24% en Wallonie et 23% à Bruxelles. 
En ce qui concerne les modes de consommation principaux, la cigarette arrive en première place avec 77%, suivie par le tabac à rouler avec 34% (la combinaison cigarette/tabac à rouler est possible).

Cigarette électronique

En 2015, la proportion d’utilisateurs de la cigarette électronique était de 2% en Belgique. Elle est utilisée quotidiennement par 0,5% d’entre eux, et une fois ou moins par semaine par 1,5%. Parmi ces « vapoteurs », 68% ont déclaré avoir eu recours à ce moyen pour arrêter de fumer, 26% car elle est moins nocive et 6% pour son aspect économique.

La Belgique, pas en tête de peloton 

Le soutien de la population en faveur des mesures anti-tabac présente un contraste certain avec la situation effective dans notre pays. Ce décalage est encore plus marquant quand on se penche sur les récentes initiatives prises par d’autres pays européens. Le Royaume-Uni, l’Irlande et la France introduiront par exemple les paquets neutres sur leur territoire à partir de mai 2016, en accord avec les règlements proposés par l’OMS (Convention Cadre de Lutte Anti-Tabac). Ces mêmes pays ont également décidé d’interdire toute publicité dans les points de vente, et il n’y sera plus permis de fumer en voiture en présence de mineurs. En Belgique, ces trois initiatives n’ont pas encore été présentées au Parlement fédéral.

10 ans de Convention Cadre de Lutte Anti- Tabac (OMS)

La Belgique a ratifié la CCLAT de l’Organisation Mondiale de la Santé le 1er novembre 2005, et elle est entrée en application le 30 janvier 2006. Presque 10 ans plus tard, force est de constater que notre pays ne respecte toujours pas un grand nombre des mesures contraignantes reprises dans cette convention.

Téléchargez l'intégralité des résultats de l'enquête.

Téléchargez le tableau des mesures de la CCLAT. 

 

Témoignages

Tom, le mari de Sophie, a eu un cancer et l’a vaincu. 3 ans et demi plus tard, tout est sous contrôle et, pour la première fois, le couple ose à nouveau rêver. D’un avenir, d’une grande rénovation et de continuer à développer le magasin de vélo de Tom. Malgré des premiers contacts positifs, contracter une assurance solde restant dû se révèle tout à fait impossible. Même s’il n’y a plus de trace du cancer. Même en payant une prime supplémentaire. « Comme si le cancer devait nous hanter toute notre vie. »Lire la suite