La chicha: un rideau de fumée

La chicha, également appelée pipe à eau ou narguilé, est de plus en plus prisée en Europe et fort "tendance" parmi les jeunes fumeurs. Mais ceux-ci sous-estiment les risques pour leur santé.

Comment fonctionne la chicha ?

Une pâte composée d'environ 30 % de tabac et 70 % de mélasse, miel et pulpe de fruits est chauffée au moyen d’un charbon incandescent. La fumée produite passe dans de l’eau pour être ensuite aspirée.

L’eau n'est pas un filtre...

Pour les adeptes de ce rituel ancestral, le fait d’inhaler une fumée de tabac arômatisée et filtrée dans de l’eau devrait être moins nocif.

Or plusieurs études montrent clairement que ce type de consommation n'empêche ni l'absorption de la nicotine - responsable de la dépendance au tabac -  ni celle d’innombrables particules toxiques. L’eau n’est aucunement capable d’arrêter ces substances. 

Un risque supplémentaire

De plus, la chicha est le plus souvent fumée en commun sans renouvellement de l’embout. Il existe donc un risque de transmission de maladies comme l'herpès, l'hépatite virale et la tuberculose. 

Témoignages

clara
Siège de notre pensée, de nos émotions et de nos sensations, le cerveau régule aussi le fonctionnement des autres organes de notre corps. Mais notre précieuse matière grise n’est pas à l’abri du cancer. Chaque année en Belgique, environ 800 personnes sont touchées par une tumeur cérébrale, bénigne ou cancéreuse. Clara nous livre son ressenti.Lire la suite