Quels risques si je suis fumeur passif ?

Tabagisme passif ?

L’expression "tabagisme passif" désigne le fait d’inhaler involontairement la fumée du tabac présente dans l’air. En plus de la fumée exhalée par le fumeur à chaque bouffée, l'air se charge de la fumée issu de la combustion passive de la cigarette elle-même.

On estime que le tabagisme passif entraîne chaque année le décès de plusieurs dizaines de milliers d’adultes non fumeurs dans l’Union européenne. Dans notre pays, le tabagisme passif provoque chaque année :

  • des décès des suites de cancers du poumon
  • des décès consécutifs à des maladies cardiovasculaires
  • des problèmes respiratoires chez les adultes et les enfants, ainsi que des cas de mort subite chez le nourrisson 

Parallèlement à tous ces troubles graves, nous ne devons pas oublier la gêne provoquée par la fumée de tabac (irritation des yeux, maux de tête, nausées... ).

Peut-on se protéger de la fumée environnante ?

La fumée secondaire, donc involontairement inhalée, contient des substances nocives :

  • plusieurs cancérigènes connus (les benzo(a)pyrènes, les amines aromatiques et les nitrosamines)  
  • du monoxyde de carbone et du cyanure d’hydrogène  
  • des agents irritants comme l’acroléine 

L’inhalation involontaire de la fumée du tabac expose à toutes ces substances ! Ni les systèmes de ventilation ni ceux de filtrage de l’air – pas plus que leur utilisation conjointe – ne permettent de rendre la fumée de tabac inoffensive... !

Témoignages

Début 2012, on retire à Gustave un polype à la vessie. Une opération de routine, rien d’alarmant à priori. Jusqu’au 4 avril. Juste avant le repas pour célébrer son 40ème anniversaire de mariage, Gustave doit passer voir son urologue pour connaître les résultats… qui s’avèrent plus inquiétants que prévu : on a trouvé des cellules cancéreuses dans la paroi de sa vessie. Commence alors un lourd traitement par chimiothérapie, suivi d’une longue revalidation.Lire la suite