Adopter le bon comportement

Une exposition excessive au soleil peut être nocive à votre santé. Heureusement, la solution est entre vos mains, si vous prenez le temps de vous informer sur les bons comportements... et que vous les appliquez !

La prévention du cancer de la peau en bref

Etre intelligent au soleil...

En adaptant votre comportement vous pouvez limiter considérablement le risque de cancer de la peau. Cela ne demande pas beaucoup d'effort, mais le résultat en vaut la peine.

  • La peau moins exposée au rayonnement ultraviolet vieillit plus lentement. Les rides s’installent plus tard.
  • Le risque de cancer de la peau diminue fortement.
  • Vous évitez les coups de soleil qui gâtent le plaisir du sport et des autres activités de plein air.
  • vous avez la satisfaction de prendre bien soin de vous et de vos enfants.

Conseils

  • Limitez le temps passé au soleil
  • Évitez le soleil entre 12 et 15 heures.
  • Portez des vêtements protecteurs (T-shirt et chapeau ou casquette) et des lunettes solaires.
  • Appliquez la crème solaire à haut indice de protection, sans lésiner et souvent ! Surtout après avoir nagé ou transpiré.
  • Évitez le banc solaire.
  • Protection maximale pour les enfants.
  • Vous faites partie d’un groupe à risques ? Votre peau présente des anomalies (taches suspectes, blessure qui ne guérit pas...) ? Parlez-en à votre médecin.

Protection maximale chez les plus jeunes

La peau des enfants, encore jeune et sensible, est plus vulnérable à l'influence nocive des rayons UV. L'impact négatif de ceux-ci peut être durable : un coup de soleil dans l'enfance accroît le risque de cancer de la peau à l'âge adulte. Il est important de veiller à une très bonne protection de la peau des enfants. En vacances, par exemple, mais aussi à la maison, à l'école, la plaine de jeux… Il est bon d'apprendre très tôt aux enfants à se protéger d’un excès de soleil. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Témoignages

Début 2012, on retire à Gustave un polype à la vessie. Une opération de routine, rien d’alarmant à priori. Jusqu’au 4 avril. Juste avant le repas pour célébrer son 40ème anniversaire de mariage, Gustave doit passer voir son urologue pour connaître les résultats… qui s’avèrent plus inquiétants que prévu : on a trouvé des cellules cancéreuses dans la paroi de sa vessie. Commence alors un lourd traitement par chimiothérapie, suivi d’une longue revalidation.Lire la suite