Zonnebank

Conseils et questions

Soleil : quelques conseils

  1. Une règle d'or : évitez le banc solaire !
  2. Le banc solaire est d'ailleurs interdit aux moins de 18 ans ! Chez les jeunes, une exposition intensive aux rayons UV peut en effet contribuer au développement du cancer de la peau dans les années qui suivent.
  3. Le banc solaire est également proscrit pour les personnes qui ont une peau de type 1. Évitez aussi de vous exposer trop longtemps au soleil.
  4. Avec une maladie de la peau ou une prédisposition congénitale aux tumeurs malignes de la peau, le banc solaire est prohibé.
  5. Autre règle d'or : prenez le soleil avec modération ! Un excès de rayonnement UV est en effet toujours nocif.

Le soleil en questions

  • Quelle est la différence entre le banc solaire et le soleil ? Le soleil émet plusieurs sortes de rayons, qui diffèrent par leur longueur d'onde : les rayons infrarouges, qui produisent surtout de la chaleur, la lumière visible, enfin les rayons ultraviolets (UV) : UVA, UVB et UVC. Parmi les rayons UV, seuls les rayons UVA et une partie des rayons UVB parviennent à la surface terrestre. Le reste est arrêté par la couche d'ozone. Le banc solaire émet aussi des UVA et des UVB. Les UVA permettent d'obtenir un bronzage rapide et de courte durée.

    Au fil des expositions, cependant, la peau se détend et vieillit. Les UVA peuvent aussi endommager le cristallin de l’œil. Quant aux UVB, ils sont à l'origine d'un bronzage durable, mais à court terme, on leur doit aussi des brûlures. La coloration de la peau est en fait un mécanisme de défense contre des brûlures plus fortes. C'est aussi le signe que la peau est endommagée. À cet égard, l'origine des rayons UV – soleil ou banc solaire – ne fait pas de différence.

  • Est-ce une bonne idée de faire du banc solaire avant de s'exposer au soleil ? Voilà un malentendu très répandu. En commençant par le banc solaire, on croit préparer la peau pour affronter un soleil intense en vacances. Le bronzage et l'épaississement temporaire de la peau offrent une protection limitée (seulement un SPF de 3) contre les rayons UV nocifs.

    N’oubliez pas non plus que le bronzage occasionne lui aussi des dégâts : votre peau est en effet davantage exposée aux rayons UV. Conclusion : mieux vaut se contenter de bien protéger la peau en vacances.

  • Les produits autobronzants sont-ils une alternative ? Il existe sur le marché des crèmes et des comprimés pour bronzer sans soleil. Mais ces produits ne vous protègent pas des rayons UV.

    Les crèmes solaires et lotions pour le corps contenant des pigments vous donnent, il est vrai, un léger hâle, mais vous restez sans protection suffisante. Certains comprimés peuvent aussi être nocifs.

Dernière adaptation le: 4/07/2017

Témoignages

Josiane cancer sein métastasé
Josiane lutte depuis quatre ans contre un cancer du sein métastasé. Si la maladie a « recentré ses priorités » et apporté son lot de moments difficiles, elle continue à se battre avec entrain, et à savourer les moments positifs de la vie. Notamment grâce à « une formidable équipe » qui l’entoure : son mari, ses soignants, ses amis…Lire la suite