Se rendre à l'hôpital

Cancer : se rendre à l'hôpital

De nombreux déplacements

La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent entraîner de nombreux déplacements vers l'hôpital, répartis sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. L'assurance obligatoire (et souvent également la complémentaire de votre mutuelle) intervient dans les coûts liés à ces déplacements. Ceux-ci peuvent être effectués :

    • Par le patient lui-même ou son entourage.
    • Par une société de taxi.
    • Par un organisme spécialisé dans le transport non urgent (programmé) de patients : consultez les organismes de transport dans votre région.
    • Renseignez-vous également auprès de l'hôpital où vous êtes suivi(e) pour obtenir une liste plus détaillée et pensez également à vous renseigner auprès de votre mutuelle (certaines mutuelles possèdent un service de transport de malade à un coût très avantageux pour leurs affiliés) ou du CPAS de votre commune.

Une intervention financière 

L'assurance maladie obligatoire de la mutualité prévoit une intervention dans les frais de transport. Pour en bénéficier vous devez :

  • Télécharger ici, ou demander à votre mutualité le formulaire de demande d’intervention dans les frais de déplacement. L’hôpital y mentionnera les dates des traitements ou des consultations pour lesquels vous avez dû vous déplacer.
  • Envoyer le formulaire complété à votre mutualité en y joignant les éventuelles preuves de paiement (facture du taxi ou du bénévole qui vous a conduit à l’hôpital, tickets de tram, de train...)

Pour plus d'infos, commandez ou consultez en ligne notre brochure sur le remboursement des frais de transport.

Dernière adaptation le: 13/06/2019

Témoignages

Début 2012, on retire à Gustave un polype à la vessie. Une opération de routine, rien d’alarmant à priori. Jusqu’au 4 avril. Juste avant le repas pour célébrer son 40ème anniversaire de mariage, Gustave doit passer voir son urologue pour connaître les résultats… qui s’avèrent plus inquiétants que prévu : on a trouvé des cellules cancéreuses dans la paroi de sa vessie. Commence alors un lourd traitement par chimiothérapie, suivi d’une longue revalidation.Lire la suite