Où mon enfant peut-il suivre des cours ? | Fondation contre le Cancer
Header_Où mon enfant peut-il suivre des cours?

Où mon enfant peut-il suivre des cours ?

Idéalement, votre enfant doit continuer à suivre les cours. C’est important pour limiter son retard scolaire et faciliter le retour à l’école. L'école est aussi un milieu naturel pour un enfant ou un adolescent, où il retrouve des amis de son âge.

Plusieurs formes d’enseignement sont envisageables et même combinables lorsque l’enfant est incapable de fréquenter l’école.

L’école habituelle

Dans certains cas, l’enfant peut continuer à fréquenter son école habituelle, moyennant quelques aménagements (les heures de cours, p. ex.). Il peut rester absent un certain temps et reprendre ensuite les cours normalement. 

Veillez à ce qu’il reste en contact avec sa classe. Il ne se sentira pas coupé du reste du monde ni complètement isolé. Son retour "à temps plein" sur les bancs de l’école sera bien plus facile. 

Remarque :

Les jeunes patients traités pour un cancer sont extrêmement vulnérables. Entre autres parce qu’ils sont très sensibles aux infections. Mieux vaut donc, à certains moments, ne pas envoyer votre enfant à l’école et organiser les séances d’apprentissage différemment.

L'école à l'hôpital

Il arrive aussi qu’un long séjour à l’hôpital soit inévitable. En Belgique, la plupart des centres d’oncologie pédiatrique possèdent leur propre école au sein de l’hôpital. Ces établissements scolaires reconnus (enseignement de type 5) accueillent des enfants de la première maternelle (2,5 ans) jusqu’à la dernière année du secondaire. 
À l’hôpital tout le programme est défini sur mesure, au rythme de l’enfant.
 
En savoir plus sur l'école à l'hôpital. Surfez aussi sur www.hospichild.be.

Take Off

Take Off organise des cours par internet. L'enfant assiste à distance aux cours en direct, en même temps que ses camarades. Cette initiative a pour avantage de préserver le contact social avec ses copains de classe, et de mettre la maladie au second plan. Les camarades sont également impliqués pour soutenir l'enfant ou le jeune malade.
 
L'enseignement par internet peut aussi être combiné avec l'école à l'hôpital ou à la maison, et vient donc compléter l'offre déjà existante.

Une institutrice ou un instituteur à la maison 

Il se peut que votre enfant soit admis dans un hôpital dépourvu d’école ou qu’il puisse rentrer à la maison mais soit encore trop faible pour retourner à l’école.
Dans ces cas, et dès l'âge de 5 ans, l’enseignement temporaire à la maison peut être la solution.

Si l’enfant

  • est absent de l’école pendant un minimum de 21 jours consécutifs en raison d’une maladie ou d’un accident, il a droit à 4 heures de cours par semaine à la maison
  • reprend les cours, mais fait une rechute dans les 3 mois, il a droit à un enseignement temporaire à domicile
  • habite à moins de 10 km de l’école (20 km s’il s’agit d’une école spécialisée), celle-ci est obligée d’organiser ces cours à domicile
  • habite à plus de 10 km de l’école, celle-ci peut les organiser si elle en a la possibilité

Dans ces cas de figure, l’école reçoit un subside ou un financement pour ces cours et les frais de transport de l’enseignant sont intégralement remboursés. 

Pour plus d’infos, consultez : www.cfwb.be et www.enseignement.be.

Autres solutions de cours à domicile

L’école peut organiser des cours à domicile de sa propre initiative, même si l’enfant n’entre pas dans les conditions requises pour en bénéficier. Dans ce cas, les parents doivent adresser une demande écrite à la direction de l’école et fournir un certificat médical. Si la période de maladie est prolongée, il faut introduire une nouvelle demande et remettre un nouveau certificat médical. 

Vous pouvez aussi faire appel à des enseignants volontaires. Ils pourront proposer des cours supplémentaires à votre enfant (ex. l’asbl L’École à l’hôpital et à domicile).

Dernière adaptation le: 13/03/2017

Témoignages

Marcus a décidé de devenir Ami de la Fondation pour encore mieux soutenir la lutte contre le cancer. Une cause qui le mobilise d'autant plus depuis que son épouse a été touchée par un cancer du sein.Lire la suite