Lancement d’un programme d’onco-revalidation pour les patients traités par hormonothérapie pour un cancer de la prostate | Fondation contre le Cancer

Lancement d’un programme d’onco-revalidation pour les patients traités par hormonothérapie pour un cancer de la prostate

Lauréat des Social Grant 2015

Responsable : Equipe du dr. Peter Van Oyen (chef du service Urologie, AZ Sint-Jan, Campus Brugge)
Période de réalisation : janvier 2016 (début) – décembre 2017 (fin)
Cible : Des patients masculins recevant un traitement hormonal pour un cancer de la prostate avec métastases.

Une meilleure qualité de vie pour les patients atteints d’un cancer de la prostate grâce à un programme d’onco-revalidation adapté et personnalisé

L’hormonothérapie prise par les patients pour traiter un carcinome de la prostate s’accompagne de nombreux effets secondaires indésirables, ayant souvent un impact considérable sur le bien-être physique et psychosocial.

Outre une fatigue persistante et une diminution de la condition physique, la baisse du taux de testostérone entraîne ainsi une perte de masse musculaire, une augmentation de la graisse abdominale, une augmentation du taux de cholestérol et de sucre dans le sang, un risque accru de maladies cardio-vasculaires, des bouffées de chaleur et de l’ostéoporose.

En plus ce ces changements physiques et du profond bouleversement du rapport au corps de l’image de soi qui y est associé, la modification hormonale influence également la vie sexuelle et relationnelle des patients. Il n’est pas rare que le traitement hormonal mette à mal la relation du patient avec sa ou son partenaire.

Afin de contrecarrer au mieux  l’influence négative de cette thérapie sur la qualité de vie, l’équipe de soutien oncologique du service Urologie de l’AZ Sint-Jan (Campus Brugge) s’est rassemblée dans le but de développer un programme spécifique d’onco-revalidation. 
Ce programme se concentre principalement (lorsque la phase de traitement aigu est terminée) sur le soutien des aptitudes physiques et mentales du patient, afin de favoriser une meilleure qualité de vie et le processus global de guérison.

Sur base d’une vision holistique (aussi bien physique que psychique et relationnelle) du bien-être des patients, le programme de revalidation est soutenu par une collaboration multidisciplinaire entre les soignants en oncologie impliqués (c’est-à-dire : un urologue, un spécialiste de la revalidation, un coordinateur du programme, un infirmier expert en urologie, des kinésithérapeutes, un psychologue, un diététicien et un travailleur médico-social).

Après une session d’information (en présence du partenaire) sur le traitement invasif et la nécessité qui en découle de participer à ce programme,  un schéma adapté d’exercices individualisés, avec des objectifs réalistes, est préparé sur base d’un test de condition et de la consultation d’un spécialiste de la revalidation et d’un kiné. Ce schéma permet au patient de s’entraîner selon ses propres capacités dans une ambiance de groupe, au cours de sessions d’activités physiques avec d’autres patients, sous la supervision de kinés spécialement formés. Pendant 24 semaines, le groupe se retrouve deux fois par semaine pour le programme « JAMES », qui signifie: Jogging, Abdomen (exercices focalisés sur les muscles ventraux), Muscles (exercices musculaires généraux), Equilibre et Souplesse. 

Outre les bienfaits physiques du programme (meilleure condition physique, augmentation de la masse musculaire, diminution du pourcentage de graisse, réduction de la fatigue et énergie accrue), les patients ont également apprécié les contacts stimulants avec des pairs (ce qui rend les sessions d’exercices plus agréables, où l’on peut parfois soupirer ensemble, se motiver au contact des autres, rire par moments). On note aussi un effet positif sur l’équilibre mental (une meilleure acceptation de son propre corps et de ses réactions émotionnelles, un sentiment de contrôle accru, plus de souplesse et de résilience face aux stress quotidiens) et un impact positif sur la relation avec le partenaire (qui propose souvent des initiatives pour bouger ensemble en dehors du programme).

Après la clôture du programme, le patient (et son ou sa partenaire) étaient encouragés à poursuivre une activité physique et à continuer à bouger dans leur vie quotidienne. 

Découvrez les autres projets lauréats 2015

Dernière adaptation le: 8/03/2017

Témoignages

Après son cancer du sein, Maria s’est investie en tant que bénévole auprès de la Fondation contre le Cancer, plus précisément comme conseillère en beauté. Sa motivation principale : rendre à d’autres l’attention qu’elle avait elle-même reçu durant sa maladie. Lire la suite