Validation clinique d'un accompagnement onco-sexologique des cancers urologiques du pelvis masculin | Fondation contre le Cancer

Validation clinique d'un accompagnement onco-sexologique des cancers urologiques du pelvis masculin

Lauréat Social Grants 2015

Responsable : Service d’urologie et de médecine sexuelle du CHU de Liège (coordinateur du projet : Prof. Robert Andrianne)
Période de réalisation : janvier 2016 (début) – décembre 2017 (fin)
Public : Patients masculins touchés par un cancer urologique (traités au CHU de Liège)

Porter une plus grande attention aux thèmes liés à la santé sexuelle chez les patients atteints d’un cancer urologique

Des thèmes comme la santé et l’intimité sexuelles – qui sont des besoins humains fondamentaux – font intrinsèquement partie du bien-être holistique des individus. Les personnes touchées par un cancer urologique sont fréquemment confrontées à des changements dans leur sexualité qui ont un impact important sur leur qualité de vie. La maladie et les traitements entraînent souvent des changements physiques et une grande fatigue ou perturbent l’équilibre hormonal. Par conséquent, le patient peut non seulement se sentir entravé dans sa sexualité, mais sa relation avec sa (son) partenaire risque également d’en souffrir. Bon nombre de patients déclarent en outre que leurs besoins intimes ou sexuels évoluent parfois – par rapport à la période précédant le diagnostic du cancer – et peuvent différer des besoins de leur partenaire. Il apparaît dès lors essentiel d’accorder, dans le programme thérapeutique, une attention constructive à ce vécu en reconnaissant ouvertement leur existence et en offrant aux patients la possibilité d’en parler.

Malgré l’importance majeure d’une communication adéquate, il ressort que de nombreux professionnels de la santé impliqués dans la prise en charge oncologique abordent eux-mêmes rarement ces thèmes ou le font de manière sommaire, d’autant plus si les patients ont un âge avancé. Il n’est pas rare que ces patients se heurtent au désintérêt, voire au dégoût, du personnel soignant. Bien que la majorité des patients cancéreux soient demandeurs, ils éprouvent souvent des difficultés à mettre ce sujet (délicat) sur la table.

Pour répondre à ce besoin, le service d’urologie et de médecine sexuelle du CHU de Liège a engagé – dans le cadre du présent projet – une onco-sexologue qui se concentre sur deux axes.

Premièrement, elle travaille systématiquement à sensibiliser le personnel soignant régulier du service d’oncologie (oncologues, infirmiers, kinésithérapeutes, assistants…) à l’importance de la santé et de l’intimité sexuelles pour le bien-être général des patients (et des partenaires). Elle veille à ce que ces thèmes puissent bénéficier d’une écoute plus attentive et être débattus ouvertement lors des échanges quotidiens avec les patients (et les partenaires). Les professionnels de la santé sont ainsi formés à écouter et à discuter de questions d’ordre sexuel, mais aussi incités à rediriger le patient (ou le couple) vers l’onco-sexologue lorsque les problématiques sont plus complexes.

Le deuxième axe de travail systématique du projet consiste à encourager les patients (et les partenaires) à briser le tabou qui entoure encore la sexualité et l’intimité dès que le diagnostic de cancer est posé, pendant la phase de traitement et pendant le suivi. À travers cette approche, le projet entend offrir un soutien ciblé et cohérent aux patients (et aux partenaires) tout au long du parcours de soins.

Découvrez les autres projets lauréats 2015

Dernière adaptation le: 8/03/2017