Ginseng | Fondation contre le Cancer

Ginseng

Vous suivez un traitement contre le cancer et vous cherchez des informations concrètes sur les compléments alimentaires (vitamines, plantes, herbes…) ? Ce guide vous fournira des informations sur les 20 compléments les plus fréquemment utilisés ainsi que sur les précautions, avantages et inconvénients liés à leur usage.



Avant d’avoir recours à des compléments alimentaires, nous vous conseillons vivement de lire attentivement les informations essentielles liées à leur utilisation. Nous vous proposons également en téléchargement un tableau récapitulatif des compléments alimentaires illustrant leur double statut ami/ennemi.

Comment utiliser l’application



Faire des recherches sur base d’un complément :

  • Faites votre choix dans le menu déroulant « Sélectionnez un complément ».
  • La fiche d’information complète relative à votre choix s’affiche sous le menu déroulant.

Faire des recherches sur base d’un traitement :

  • Faites votre choix dans le menu déroulant « Sélectionnez un traitement ».
  • Sous le menu déroulant, vous obtenez la liste de tous les compléments susceptibles d’interférer, de façon positive ou négative, avec le traitement choisi.
  • Vous pouvez ensuite cliquer sur un complément pour obtenir une fiche d’information complète à son sujet.

Sélectionnez un complément

Sélectionnez un traitement

Le terme ginseng s’applique à trois plantes différentes, à savoir le ginseng sibérien (Eleuthero ou Eleutherococcus senticosus), asiatique (Panax ginseng) et américain (Panax quinquefolius). Chaque variété a ses spécificités, mais elles sont toutes utilisées pour leurs propriétés toniques, notamment pour les troubles liés à la ménopause ou pour les états de fatigue (1) et d’angoisse. Le ginseng donnerait de l’énergie tout en renforçant la condition et les défenses naturelles (2,3).

Situations liées aux traitements du cancer

Le ginseng – quelle que soit sa variété – semble avoir une action anti-cancéreuse et réduire les effets secondaires des chimiothérapies ainsi que la fatigue. Il améliorerait donc la qualité de vie, le sommeil nocturne et l'appétit des patients atteints de cancer (3,6,9).

Effets négatifs possibles sur les traitements du cancer

Le ginseng peut stimuler la croissance tumorale des cancers hormonodépendants (par exemple du sein ou du corps de l’utérus). Son usage est donc déconseillé en présence de ces cancers (3,4).

Le ginseng augmenterait la toxicité des traitements oncologiques suivants : dacarbazine, campthotécine, cyclophosphamide, inhibiteurs de l’EGFR, taxanes, vinca-alcaloïdes et épipodophyllotoxines (7,8).

Le ginseng pourrait augmenter la toxicité de l’imatinib (Glivec®) pour le foie.

Effets secondaires généraux

Une prise limitée dans le temps est généralement bien supportée. Cependant, une prise prolongée de doses trop importantes peut causer : modifications du rythme cardiaque, nausées, maux de tête, diarrhée, insomnie, nervosité, angoisse, crampes musculaires, seins tendus et sensibles, et saignements vaginaux (1). A forte dose, il peut également causer de l’hypertension artérielle (1,3).

Il est conseillé de cesser toute consommation une semaine avant une opération chirurgicale (4).

Interactions avec d’autres médicaments et compléments alimentaires

Le ginseng peut diminuer l’effet de la morphine (Morphine®, MS Contin®, MS Direct®, Oramorph®) (5); il est donc déconseillé de les combiner (3).

Le ginseng peut avoir un effet calmant, anticoagulant et faire baisser le taux de sucre sanguin (1). Si vous suivez un traitement « classique » qui présente les mêmes effets, il faut impérativement informer votre médecin avant de prendre du ginseng.

Pour les mêmes raisons, la prudence est de mise lors d’une consommation simultanée de ginseng et d’autres compléments alimentaires faisant baisser le taux de sucre sanguin (ail, aloe vera, bêta-glucanes, co-enzyme Q10, gingembre et ginkgo) ou présentant un effet anticoagulant (ail/quercétine, extrait de pépins de raisins/resvératrol, gingembre, ginkgo, graines de lin, omega-3 ou acides gras de poisson EPA/DHA, quercetine, vitamine E). Informez toujours votre médecin de ce type de combinaison.

L’usage combiné de ginseng et d’antidépresseurs à base de phénelzine est à proscrire.

 

Dosage pour les adultes

N’utilisez pas de ginseng en cas de cancer du sein (hormonodépendant) ou du corps de l’utérus, ni lors d’un traitement par imatinib (Glivec®).

Son usage est également déconseillé en combinaison avec des traitements à base de dacarbazine, campthotécine, cyclophosphamide, inhibiteurs de l’EGFR, taxanes, vinca-alcaloïdes et épipodophyllotoxines (7,8). Consultez votre médecin pour savoir si vous suivez un de ces traitements.

Dosages habituels :

  • Ginseng asiatique/américain : 100-200 mg 1 à 3 fois par jour sous forme d’extrait, ou ½ à 2 cuillères à café 3 fois par jour sous forme de teinture.
  • Ginseng sibérien : 2-3 g/jour sous forme de plante ou 2 cuillères à café/jour sous forme de teinture.

Suivez toujours les indications d’emploi présentes sur l’emballage (3).

Le ginseng est déconseillé durant la grossesse et l’allaitement  (3).

Attention à la combinaison alcool/ginseng : le ginseng renforce la somnolence provoquée par l’alcool (4).

 

Références: 
  1. Morey B. et al. A review of evidence-based practice in nutrition related complementary therapies: improving the knowledge of dietitians. Cancer Forum, Vol 35 Issue 2, 2011.
  2. www.mskcc.org
  3. www.umm.edu
  4. www.nlm.nih.gov/medlineplus
  5. www.bcfi.be
  6. Yennurajalingam S. et al. High-Dose Asian Ginseng (Panax Ginseng) for Cancer-Related Fatigue: A Preliminary Report. Integr Cancer Ther. 2015 Sep;14(5):419-27. doi: 10.1177/1534735415580676. Epub 2015 Apr 14.
  7. Vandebroek A. Voedingssupplementen. Symposium niet-conventionele kankerbehandelingen, Stichting tegen Kanker, 2011.
  8. Bauvet F. Utilisation des médecines complémentaires et alternatives, en particulier les suppléments alimentaires et les phytothérapies, par les patients en cours de traitement oncologique. Symposium traitements non-conventionnels, Fondation contre le Cancer, 2011.
  9. Kim, H., Kim, M. K., Lee, M., Kwon, B. S., Suh, D., & Song, Y. (2017). Effect of red ginseng on genotoxicity and health-related quality of life after adjuvant chemotherapy in patients with epithelial ovarian cancer: A randomized, double blind, placebo-controlled trial. Nutrients, 9(7), 772.

En savoir plus ? Pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous cherchez des informations encore plus détaillées ? Vous n’avez pas trouvé un complément en particulier ? Vous trouverez peut-être des réponses à vos questions sur les sites suivants:

Cette application a été réalisée par la Fondation contre le Cancer. Elle a été développée sous la supervision du docteur An Vandebroek, oncologue médicale à la ZNA Antwerpen, et du docteur Fanny Bauvet, oncologue médicale à l’Hôpital Sainte-Anne Saint-Remi de Bruxelles. Le contenu des différentes fiches a également été validé par le Fonds Anticancer.



Le contenu de ces fiches est purement informatif, uniquement destiné à un usage personnel et ne remplace en aucun cas une consultation médicale. La fiche ne peut être diffusée, de quelque manière que ce soit, sans mentionner la Fondation contre le Cancer en tant que source.

Témoignages

« Tout allait pour le mieux pour moi : j’ai rencontré mon cœur jumeau, je reconstruis ma vie et je suis tout simplement heureuse."Lire la suite