Gui

Vous suivez un traitement contre le cancer et vous cherchez des informations concrètes sur les compléments alimentaires (vitamines, plantes, herbes…) ? Ce guide vous fournira des informations sur les 20 compléments les plus fréquemment utilisés ainsi que sur les précautions, avantages et inconvénients liés à leur usage.



Avant d’avoir recours à des compléments alimentaires, nous vous conseillons vivement de lire attentivement les informations essentielles liées à leur utilisation. Nous vous proposons également en téléchargement un tableau récapitulatif des compléments alimentaires illustrant leur double statut ami/ennemi.

Comment utiliser l’application



Faire des recherches sur base d’un complément :

  • Faites votre choix dans le menu déroulant « Sélectionnez un complément ».
  • La fiche d’information complète relative à votre choix s’affiche sous le menu déroulant.

Faire des recherches sur base d’un traitement :

  • Faites votre choix dans le menu déroulant « Sélectionnez un traitement ».
  • Sous le menu déroulant, vous obtenez la liste de tous les compléments susceptibles d’interférer, de façon positive ou négative, avec le traitement choisi.
  • Vous pouvez ensuite cliquer sur un complément pour obtenir une fiche d’information complète à son sujet.

Sélectionnez un complément

Sélectionnez un traitement

Les extraits de gui (Viscum album) sont utilisés comme compléments aux traitements du cancer depuis le début du 20ème siècle. Plusieurs extraits de la plante de gui disponibles commercialement (ANOBAViscum®, Cephalektin®, Eurixor®, Helixor®, Iscador®, Isorel®, Lekinol®) sont testés dans le cadre d’études cliniques. Ces extraits sont toujours issus du gui européen. Le gui américain est uniquement utilisé à titre décoratif (1).

Attention : les baies et feuilles de gui « brutes » sont particulièrement toxiques, et même mortelles à hautes doses (2) !

Situations liées aux traitements du cancer

Diverses études semblent indiquer que l’extrait de gui permet de réduire les effets secondaires et d’améliorer la qualité de vie, de réduire la fatigue et de renforcer la résistance des patients (3,4,5,6).

Effets négatifs possibles sur les traitements du cancer

Un usage à long terme peut influencer l’activité des lymphocytes-T (un sous groupe de globules blancs impliqués dans les réactions de défense immunitaire) chez les (ex-)patients atteints de cancer. Si vous consommez du gui depuis longtemps, informez-en votre médecin.

Effets secondaires généraux

Le gui provoque peu d’effets secondaires. Une réaction inflammatoire locale peut parfois se produire en cas d’injection sous-cutanée. Le gui peut aussi causer des (fortes) réactions allergiques et entraîner les effets secondaires suivants chez certaines personnes : symptômes grippaux, tremblements, fièvre, maux de tête, baisse de la tension artérielle, douleurs dans la poitrine, diarrhée et vomissements (2,3).

Interactions avec d’autres médicaments et compléments alimentaires

Le gui peut entraîner une baisse de la tension artérielle, et interagir avec les médicaments contre l’hypertension et l’arythmie cardiaque.

Dosage pour les adultes

Ne consommez pas de gui durant une grossesse ou l’allaitement.

Généralement, l’extrait de gui est utilisé sous forme d’injection sous-cutanée, répétée plusieurs fois par semaine. A ce titre, on peut le considéré comme un médicament, et pas comme un complément alimentaire. 

Le gui absorbé par voie orale ne semble avoir aucune utilité en cas de cancer.

Utilisez toujours le gui sous contrôle de votre médecin (1).

Références: 
  1. www.anticancerfund.org
  2. http://nccam.nih.gov
  3. www.mskcc.org
  4. Morey B. et al. A review of evidence-based practice in nutrition related complementary therapies: improving the knowledge of dietitians. Cancer Forum, Vol 35 Issue 2, 2011. 
  5. Del Fabbro B. et al. Nutrition and the Cancer Patient. Oxford University Press, 2010.
  6. www.umgcc.org
  7. www.cam-cancer.org

En savoir plus ? Pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous cherchez des informations encore plus détaillées ? Vous n’avez pas trouvé un complément en particulier ? Vous trouverez peut-être des réponses à vos questions sur les sites suivants:

Cette application a été réalisée par la Fondation contre le Cancer. Elle a été développée sous la supervision du docteur An Vandebroek, oncologue médicale à la ZNA Antwerpen, et du docteur Fanny Bauvet, oncologue médicale à l’Hôpital Sainte-Anne Saint-Remi de Bruxelles. Le contenu des différentes fiches a également été validé par le Fonds Anticancer.



Le contenu de ces fiches est purement informatif, uniquement destiné à un usage personnel et ne remplace en aucun cas une consultation médicale. La fiche ne peut être diffusée, de quelque manière que ce soit, sans mentionner la Fondation contre le Cancer en tant que source.

Témoignages

Christiane, en rémission d'un cancer du sein
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. En Belgique, environ 10 000 femmes doivent faire face à ce diagnostic chaque année. Mais l’appellation « cancer du sein » englobe en fait plusieurs types de tumeurs distincts, correspondant à des réalités bien différentes en termes de diagnostic, de traitement et de vécu pour la patiente. Christiane nous raconte son histoire.Lire la suite