Dépistage précoce du cancer

Sur cette page, vous trouverez des informations générales sur le screening. Gardez toutefois à l’esprit qu’aucun site web ne peut se substituer aux conseils d’un médecin, ni considérer tous les cas possibles.

Faire un dépistage précoce, c’est chercher un cancer potentiel avant l’apparition des premiers symptômes

Le dépistage précoce consiste à identifier des signes d’un cancer (ou de lésions précancéreuses) avant même que des symptômes n’apparaissent. On parle également de « screening ».

Toute anomalie persistante est un signal d’alarme

Dès l’apparition de symptômes, il est indispensable de chercher à savoir s’ils sont causés par un cancer ou par une autre maladie. Il n’est alors plus question de dépistage précoce, mais d’examen diagnostique. Consultez votre médecin traitant, il/elle saura vous aider dans vos démarches. Sur notre site, vous trouverez une liste des signaux d’alarme les plus fréquents.

www.cancer.be/d-pistage-et-signaux-dalarme/signaux-dalarme

Pour quels types de cancer ?

Il existe des méthodes de dépistage précoce pour de nombreux types de cancer. Cependant, leur efficacité n’est avérée que dans certains cas.

Ces méthodes donnent de bons résultats dans la détection des cancers du côlon et du sein (pour certains groupes d’âge définis). Les autorités du pays ont dès lors mis en place des programmes de dépistage précoces organisés, également connus sous le nom de dépistage systématique.

Dans le cas d’autres cancers, la communauté scientifique n’est pas parvenue à un consensus quant à l’utilité d’un dépistage à l’échelle de la population.

Cela ne veut pas dire que les personnes qui le souhaitent ne peuvent se soumettre à un dépistage, en concertation avec leur médecin traitant. On parle alors de dépistage précoce individuel, généralement utilisé par les personnes présentant un risque accru de développer un cancer spécifique : cancer de la peau en cas de grande photosensibilité, cancer de l’intestin chez les jeunes à risques, notamment les hommes issus de famille où le cancer de la prostate est prévalent.

Devez-vous vous soumettre au dépistage précoce ? Comparaison des avantages et des inconvénients

Le dépistage précoce a des avantages, mais aussi des inconvénients. Comme toujours, veillez donc à bien vous informer pour prendre une décision éclairée. Les aspects à considérer dépendent d’un cancer à l’autre. Les pages suivantes vous présentent les points principaux :

Votre médecin ou médécin traitant est votre meilleur allié, il/elle saura vous aider en fonction de votre situation personnelle.

Si vous présentez un risque aigu de développer un certain type de cancer (parce qu’il touche beaucoup de membres de votre famille, par exemple), demandez conseil à votre médecin traitant. Peut-être qu’un autre suivi est indiqué dans votre cas.

Si vous avez des symptômes d’un cancer en particulier (repris dans la liste des signaux d’alarme, par exemple), vous n’êtes pas tenu de participer au programme de dépistage systématique. Consultez votre médecin pour identifier la cause de ces symptômes.

Vous trouverez plus d’informations concernant le dépistage précoce sur les pages ci-dessous :

Que conseille la Fondation contre le Cancer ?

Le choix de participer à un programme de dépistage précoce vous appartient. Il importe que vous soyez bien informé des avantages et des inconvénients pour prendre votre décision en connaissance de cause.

Pour certains cancers, la recherche scientifique a démontré que les avantages du dépistage compensent largement les inconvénients. Par conséquent, la Fondation contre le Cancer recommande de prendre part aux programmes de dépistage systématique pour le cancer du sein et du côlon.

Dernière adaptation le: 1/07/2020

Témoignages

FALESSE Pascal
Même si il n'y a qu'une petite chance, il faut la tenter et la saisir...Lire la suite