Notre Mission

La Fondation contre le Cancer est, depuis 1924, l’un des acteurs majeurs de la lutte contre le  cancer à l’échelle nationale en Belgique. En sa qualité d’organisation à la fois nationale et indépendante, et en tant que centre d’expertise également, elle peut porter un regard global et impartial sur la situation, identifier des priorités et actions efficaces à mettre en œuvre. Outre sa présence dans toutes les régions du pays, elle fait également partie d’un vaste réseau international. 

Notre vision 

Face au cancer, transformons l’espoir en réalité !

L’espoir d’un monde où la vie gagne face au cancer : en augmentant les chances de guérison et en transformant les cancers incurables en maladies chroniques, grâce à la recherche ; en réduisant les risques, grâce à la prévention. Sans oublier d’améliorer la qualité de vie des personnes touchées par le cancer, avant et après la maladie.

Le saviez-vous? 

85.000

Jusqu’à 50%

330.000

Entre 1990 et 2014, les progrès de la recherche oncologique ont contribué à sauver 85 000 vies supplémentaires en Belgique

Jusqu’à 50 % de l’ensemble des cancers pourraient être évités selon une étude sur la prévention très récente 

Au cours des dix dernières années, 330 000 personnes ont survécu à un cancer en Belgique. 

Oui, face au cancer, l’espoir se concrétise !

Nos missions 

Au sein de la Fondation contre le Cancer, nous avons pour missions : 

  • D’abord et avant tout de financer les meilleures équipes de chercheurs qui vont ainsi pouvoir trouver des traitements qui améliorent les chances de survie et la qualité de vie des patient. En effet, pour vaincre le cancer, c’est la recherche scientifique qui transforme petit à petit l’espoir en réalité. 
  • D’agir nous-même quand c’est nécessaire et notamment par le financement de projets psychosociaux qui permettent d’avoir un impact sur la qualité de vie des personnes atteintes d’un cancer ainsi que de leurs proches.
  • De mobiliser tous les acteurs, car ensemble nous serons plus efficaces et avancerons plus vite. 
  • D’informer en renforçant les connaissances globales sur le cancer, sur les mécanismes derrière la maladie et sur les traitements;  de traduire les résultats de la recherche en informations accessibles et compréhensibles pour le grand public ….

L’approche de la Fondation contre le Cancer repose sur les besoins du patient et de ses proches. Nos actions se concentrent sur les thèmes  suivants : 

Avant un diagnostic éventuel :

Pendant le traitement :

Après le traitement :

 

Contexte national

La lutte contre le cancer exige une approche stratégique au niveau national, conforme aux consensus scientifiques et tenant compte des circonstances et de la réalité du terrain.

Le Plan National Cancer: un besoin de coordination à plusieurs niveaux

La Fondation contre le Cancer a été associée à plusieurs tables rondes préparatoires au Plan National Cancer. Elle s'est donc félicitée lorsque la dynamique "Plan National Cancer" a été officiellement lancée. Il s'agit d'un projet ambitieux et de longue haleine, qui fait de la lutte contre le cancer une priorité majeure de santé publique dans notre pays. Le Plan National Cancer répond à un besoin de coordination à plusieurs niveaux : prévention, dépistage, diagnostic, traitements...

La prévention 

Elle pourrait permettre d'éviter, à terme, 30% des cancers. Mais chacun devra faire des efforts si on veut atteindre rapidement cet objectif. Pour y arriver, cela suppose :

  • des moyens financiers
  • des actions concertées
  • un cadre législatif
  • une volonté politique au long cours

Le dépistage

Les efforts en faveur du dépistage doivent également être poursuivis. Ceci ne peut se faire sans :

  • les pouvoirs publics, responsables de l'organisation, de la reconnaissance, du contrôle de la qualité et du financement de ce dépistage
  • la volonté individuelle de suivre les recommandations de dépistage, qu'il s'agisse de programmes officiels ou de dépistage individuel (pour les profils à risque)

Le diagnostic et les traitements 

Les progrès sont constants. Aujourd'hui, la multidisciplinarité est devenue indispensable dans la détermination, l'application et le suivi des stratégies thérapeutiques. L'individualisation croissante des traitements et l'accroissement de leur coût justifient l'organisation et la reconnaissance par les pouvoirs publics de Centres d'excellence. 

Le financement

Nos concitoyens, habitués à un système de santé performant, ont des attentes légitimes en matière de qualité et d'accessibilité des soins

Sans oublier les efforts financiers plus que nécessaires en faveur de la recherche fondamentale, clinique ou translationnelle.

Le rôle pionnier de la Fondation contre le Cancer

Parmi la trentaine de mesures importantes du premier Plan National Cancer, on retrouve une série de domaines dans lesquels la Fondation s'implique activement

  • banques de tumeurs
  • soutien structurel au Registre du Cancer
  • consultation de médecine préventive 
  • aide au sevrage tabagique 
  • lancement du projet Hadronthérapie 
  • meilleur encadrement psychologique des patients
  • etc.

Le Registre du Cancer : un outil de mesure indispensable

La Fondation Registre du Cancer a été inaugurée officiellement le 17 mai 2006. La Fondation contre le Cancer a contribué à la création de celle-ci.

L'objectif

Ce Registre collecte et analyse des données précises sur tous les cas de cancers diagnostiqués dans notre pays. Cet enregistrement est essentiel à la mise en place et au suivi d'actions efficaces telles que : 

  • l'identification des facteurs de risque
  • l'évaluation de la prévention
  • le dépistage 
  • les traitements

Un long combat

Cette nouvelle structure est l'aboutissement d'un long combat pour l'enregistrement des cancers en Belgique :

  • enregistrement par les mutuelles à partir des années 60
  • création en 1983 d'un premier Registre du Cancer
  • démarrage d'enregistrements provinciaux ou hospitaliers

Un identificateur unique

Il manquait à toutes ces initiatives un élément essentiel: la possibilité légale d'utiliser un identificateur unique par patient, afin de pouvoir rassembler pour chaque malade des données provenant de sources diverses. Cette lacune fondamentale est enfin comblée, tout en garantissant aux patients un respect strict de leur vie privée.

Pour plus d'informations visitez le site internet du Registre du Cancer.

Contexte international

La problématique du cancer ne se pose pas seulement en Belgique, mais s'inscrit dans un contexte européen, voire mondial.

Les activités de la Fondation contre le Cancer s'inscrivent donc dans les recommandations internationales, et nous faisons partie de plusieurs réseaux internationaux.

Europe 

  • European Organisation for Research and Treatment of Cancer (EORTC).

    L’EORTC est une association internationale dont le siège central est situé à Bruxelles. Elle effectue ou coordonne des études cliniques en cancérologie au niveau européen.
  • Association of European Cancer Leagues (ECL). 

    L'ECL est une fédération de ligues nationales et régionales contre le cancer, constituée de 23 membres. Au sein de l’ECL, la Fondation fait partie du « Patient Support Working Group », où elle collabore avec les autres associations européennes afin de favoriser l’aide aux patients au niveau européen.

Monde

  • International Cancer Information Service Group (ICISG). 

    L'ICISG est un réseau qui rassemble plus de 50 associations à travers le monde, actives dans l’information du public liée au cancer. Dans ce cadre, la Fondation propose une platefome d'information gratuite, Cancerinfo.
  • Relais pour la Vie : dans le cadre de l’organisation des Relais pour la Vie en Belgique, la Fondation contre le Cancer collabore avec la ligue américaine (American Cancer Society). En outre, un véritable réseau c’est mis en place entre les nombreux pays organisateurs de Relais pour la Vie, offrant des opportunités d’échanges qui dépassent l’événement lui-même.
Dernière adaptation le: 15/10/2018

Témoignages

" Je dois avouer que j’ai toujours eu de la chance côté santé. C’est vrai, j’ai des problèmes de dos et je ne peux plus bouger comme je l’aimerais. Mais j’ai de quoi m’occuper : j’aime les activités culturelles comme les concerts classiques et la danse contemporaine. Je vis sainement, je me sens en bonne santé… Pour mon entourage, tout ne se passe pas aussi bien. "Lire la suite