Diarrhée | Fondation contre le Cancer

Diarrhée

Certaines personnes souffrent de diarrhée et perdent beaucoup de liquide durant un traitement anticancéreux. Dans ce cas, il est important de boire en suffisance, mais aussi de compenser les pertes en sels et minéraux. Tous les patients ne souffrent pas de diarrhée : certains ne rencontrent aucun problème gastro-intestinal, tandis que d’autres souffrent au contraire de constipation.

Le changement d’alimentation n’a pratiquement pas d’influence sur ces effets secondaires.

Si les intestins se trouvent dans la zone irradiée, c’est principalement l’irradiation du rectum qui entraîne des effets secondaires douloureux. Le patient peut alors souffrir de crampes intestinales et de selles plus fréquentes (quatre fois par jour ou plus). Les selles peuvent être visqueuses et s’accompagner de pertes de sang. Ces désagréments sont fréquents.

Consultez un médecin si vous souffrez de diarrhée ou de constipation.

Conseils alimentaires en cas de diarrhée

Les recommandations suivantes valent pour la plupart des types de diarrhée :

  • Buvez en suffisance (2 à 3 litres par jour).
  • Ingérez suffisamment de sel, sans pour autant exagérer.
  • Ingérez suffisamment de potassium (jus de tomate, banane, chocolat noir, poudre de cacao, etc.)

Diarrhée aiguë et soudaine : quelques jours à 2 à 3 semaines

  • Compensez la perte de liquide et de minéraux en consommant des boissons et aliments riches en sels (bouillon, eaux riches en sels, etc.) et des aliments riches en potassium (jus de tomate, banane, chocolat noir, poudre de cacao, etc.).
  • Buvez une boisson lactée enrichie en probiotiques par jour.
  • Ne vous forcez pas à manger.

Diarrhée chronique : 3 à 6 semaines

  • Observez une alimentation équilibrée et saine à base des aliments que vous supportez le mieux.
  • Consommez des aliments qui augmentent la consistance des selles : eau de riz, jus de carotte, banane écrasée, pomme râpée, flocons d’avoine.
  • Limitez votre consommation d’aliments qui stimulent la motricité intestinale : repas copieux et riches en graisses, fibres alimentaires dures (pain complet, pain de seigle, muesli, riz complet, etc.), café, bière, boissons contenant du gaz carbonique, aliments favorisant la formation de gaz, sorbitol (édulcorant présent dans certains produits sans sucre ou light).
  • Mangez des myrtilles, des mûres et du chocolat noir et buvez du thé : ces produits peuvent avoir un effet constipant.
  • Consommez plus de nutriments et aliments qui ralentissent le transit intestinal, tels que des fibres alimentaires fines (pain demi-gris, riz, pommes de terre, pâtes complètes, avoine, etc.).

Soyez encore plus vigilant en cas de diarrhée après irradiation. Une irradiation au niveau de l’intestin peut provoquer une inflammation intestinale, ou radio-entérite. Dans ce cas, les fibres alimentaires fines n’aident pas à combattre la diarrhée mais risquent au contraire d’aggraver les douleurs intestinales.

Conseils en cas de crampes intestinales et de selles fréquentes

  • Mangez plus souvent que d’ordinaire et en petites portions.
  • Évitez les aliments favorisant la formation de gaz, comme l’oignon, le poireau, le chou et les légumineuses.
  • Évitez les préparations et les sauces grasses.
  • Évitez les aliments riches en fibres dures comme le pain complet, le muesli ou les crudités grossièrement coupées.

Pour en savoir plus sur l’alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique Alimentation pendant et après un cancer.

Dernière adaptation le: 28/07/2017

Témoignages

" Percer les mystères de la vie et de la nature, et aider les gens de cette façon, c’est ma passion depuis que je suis enfant. Dans mon domaine de recherche, l’immunothérapie, je combine chaque jour ces deux aspects : je cherche à savoir comment les cellules cancéreuses parviennent à tromper notre système immunitaire, et comment nous pouvons empêcher cela. Mon équipe et moi aidons ainsi de nombreux patients atteints de leucémie."Lire la suite