Fatigue | Fondation contre le Cancer

Fatigue

Différentes causes à la fatigue…

La fatigue intense est l'un des symptômes les plus fréquents chez les personnes ayant un cancer. Différentes causes en sont responsables. Un traitement adéquat, au cas par cas, est donc nécessaire. Parlez-en à votre médecin !

Le cancer lui-même

Le type de cancer et la localisation de la tumeur peuvent avoir une influence sur la gravité de la fatigue. 

Les émotions 

Le stress émotionnel, la dépression,  l'angoisse, les conflits, le chagrin, les tensions avec des amis et la famille, ... sont autant de situations qui peuvent  contribuer à une sensation d'épuisement. Même les petites perturbations de la routine quotidienne peuvent « alimenter »  une fatigue excessive. 

Les traitements 

Le traitement du cancer peut perturber le sommeil, les habitudes alimentaires et les habitudes de travail.  Certains traitements ont même un impact direct sur la fatigue (voir ci-dessous).

Anémie

L'anémie, une diminution du nombre de globules rouges et/ou  du taux de fer dans le sang, peut être une conséquence directe du cancer ou un effet secondaire de la chimiothérapie. Ce dernier cas est fréquent.

Il est bien connu que l'anémie provoque une fatigue intense parce que les tissus reçoivent alors une quantité insuffisante d'oxygène. Même une forme légère d'anémie s'accompagne de fatigue, d'essoufflement et de palpitations. Une anémie sévère provoque une sensation de fatigue intense, de l'essoufflement même au repos, des vertiges, des maux de tête, de l'irritabilité, des problèmes de concentration, une sensation de froid, un manque d'appétit et d'énergie.

Les conséquences de l'anémie pour le bien-être physique et psychologique du patient ne doivent pas être sous-estimés. 

Chimiothérapie 

La chimiothérapie peut provoquer une fatigue intense chez 50 à 90 % des patients. Cette fatigue liée à l’anémie peut parfois encore être accentuée par d'autres effets secondaires du traitement. Les patients souffrant de nausées et de vomissements ne mangent peut-être pas assez pour donner à leur corps l’énergie dont il a besoin. 

Cette fatigue se manifeste surtout au dixième jour de la cure. La situation s'améliore ensuite, progressivement, jusqu'à la cure suivante. La fatigue augmente habituellement petit à petit à chaque cure, selon la nature du cancer, la durée du traitement et le type de chimiothérapie. Chez certains patients, elle peut persister des mois encore après l'arrêt du traitement. 

Radiothérapie 

La fatigue dépend ici de la dose de rayons et du nombre de séances d’irradiation, mais aussi de la partie du corps soumise aux rayons. Dans 35 à 100 % des cas, la fatigue peut persister pendant quelques mois après la fin du traitement (surtout dans le cas d'une radiothérapie étendue). On sait également que la fatigue associée à l'irradiation augmente au fur et à mesure de l'avancement du traitement. 

Chirurgie

Les patients dont l'état de santé n'est déjà pas excellent avant une opération risquent plus que les autres de souffrir de fatigue postopératoire. Généralement, la fatigue revient en un mois environ à son niveau d'avant l'opération. 

Une anémie consécutive à une perte de sang importante pendant l'opération peut également contribuer à cette fatigue. Des facteurs comme la douleur, l'anesthésie et la durée de l'opération jouent également un rôle. 

Douleur

La douleur provoquée par le cancer ou par une autre cause contribue à la fatigue. Il existe aujourd'hui des moyens très efficaces permettant de lutter contre la douleur. Parlez-en donc à votre médecin.

État général

La restauration de tissu sain après une irradiation et l'évacuation des cellules cancéreuses mortes demandent beaucoup d'énergie à l'organisme. Même les trajets aller et retour vers le lieu de traitement constituent une fatigue supplémentaire. Il est conseillé de se reposer suffisamment pendant les traitements. Il est parfois nécessaire d'adopter un rythme plus adapté pour les activités quotidiennes. Détente et distractions peuvent également aider. 

Les plaintes les plus fréquentes sont un malaise général et l'impression d'être grippé : frissons, fièvre, mal de tête, douleur musculaire, mal de dos et douleurs articulaires. Les frissons sont précédés d'une impression de froid. Les frissons provoquent de la chaleur (fièvre). Une fois passés les frissons, la température corporelle peut atteindre de 38 à 41 degrés. La fièvre s'accompagne généralement de douleurs musculaires dans tout le corps. 

Dans le cas de l'administration d'interféron alpha , l'impression de grippe apparaît peu après la prise. Elle disparaît après quelques heures. Si le produit est injecté par voie sous-cutanée, le moment de l'administration peut être important. Certains patients préfèrent une injection pratiquée juste avant le coucher : ils dormiront lorsque les symptômes apparaissent. Chez d'autres au contraire, elle contrarie le sommeil. Ces personnes préféreront une injection en début de soirée, de façon que les effets secondaires les plus gênants se soient dissipés au moment du coucher. Les antipyrétiques (par exemple le paracétamol) sont souvent utiles également.

Conseils pour combattre la fatigue

Que faire lorsque vous êtes fatigué ? 

La plupart des individus ont tendance à se reposer plus longtemps lorsqu'ils sont fatigués. Mais l'effet obtenu peut être totalement inverse : plus vous vous reposez, plus vous vous sentez fatigué. Essayez donc, au lieu de rester longtemps allongé, de vous asseoir bien droit ou de vous tenir debout plus souvent. Une autre solution peut être de faire une promenade ou de pratiquer une activité légère. Nombreux sont les patients qui constatent qu'un léger exercice physique, par exemple une courte promenade, diminue leur fatigue. Si vous avez réellement besoin de repos, asseyez-vous ou allongez-vous, de préférence pour une courte période. Plusieurs courtes périodes de repos sont préférables à une longue sieste. Un bon repos nocturne vous permet de vous lever parfaitement reposé le matin. Ceci aussi est importante et vous aide à conserver votre énergie.

Répertoriez vos activités

Faites une première liste de toutes les choses que vous voulez absolument réaliser le jour même. Et faites une deuxième liste de ce qui peut attendre. Commencez par la première liste ; s'il vous reste de l'énergie ensuite, attaquez la deuxième liste.

Un autre conseil : tenez un journal. Notez toutes vos activités de la journée et quantifiez l'énergie que cela vous a coûté. Vos notes vous permettront de mieux déterminer les occasions et les activités qui provoquent le plus de fatigue. Essayez de réduire au maximum les activités les plus fatigantes et accordez la priorité aux choses qui vous font du bien. Essayez de trouver un rythme approprié pour les choses que vous avez à faire.

Autres conseils

  • N'hésitez pas à demander de l'aide pour le ménage, la lessive, les courses ou les déplacements en voiture. Vous pouvez économiser de l'énergie en déléguant tâches et responsabilités.
  • Lisez, détendez-vous, écoutez de la musique. Cela vous aidera à mieux gérer votre fatigue. Il est important que vous gardiez l'esprit occupé, sans vous focaliser sur votre fatigue, votre maladie ou son traitement.

Activité physique

L’activité physique est extrêmement importante dans le cadre de la prévention du cancer, mais aussi pendant le traitement et après la guérison. Elle peut améliorer l’efficacité des traitements, contribuer à atténuer les effets secondaires, réduire le risque de rechute ou d’apparition d’un nouveau cancer et augmenter les chances de survie.

Découvrez tous nos conseils sur l’activité physique pendant et après le cancer

Hygiène personnelle

  • Lavez-vous les cheveux sous la douche, pas dans un lavabo. Utilisez un tapis en caoutchouc antidérapant dans la baignoire ou la douche. Utilisez un tabouret et une douche manuelle, et de l'eau pas trop chaude.
  • Utilisez une éponge ou une brosse munie d'un long manche pour atteindre les pieds et le dos. 
  • Mettez un peignoir de bain au lieu de vous sécher avec une serviette.
  • Faites installer une poignée ou une barre pour vous hisser hors de la baignoire.
  • Pour vous laver, asseyez-vous et laissez les coudes reposer sur le lavabo.

Habillement

  • Ne portez pas de vêtements trop serrés. Portez des gilets ou des vestes plutôt que des pull-overs.
  • Portez des chaussures que vous pouvez chausser directement (sans lacets). Utilisez un chausse-pied muni d'un long manche. 

Mobilité

  • Portez des chaussures à talons plats et à semelles extérieures antichocs, ou munies de semelles intérieures.
  • Placez des sièges à certains endroits stratégiques de la maison pour pouvoir vous y reposer. 
  • Utilisez un fauteuil roulant pour les longues promenades.
  • Envisagez de dormir au rez-de-chaussée.

Travaux domestiques

  • Répartissez les tâches ménagères sur toute la semaine et faites-en une petite partie chaque jour. Déléguez autant que possible les travaux lourds à d'autres. Engagez une aide ménagère si possible.
  • Utilisez un sac à roulettes (caddie) pour faire les courses.
  • Chaque fois que possible, effectuez les travaux ménagers en position assise.
  • Utilisez toujours des accessoires ménagers pourvus d'un long manche pour prendre les poussières, laver les sols, etc.

Courses

  • Faites une liste d'achats en suivant l'ordre dans lequel les articles sont disposés dans le magasin.
  • Utilisez les chariots mis à disposition par le magasin, ils peuvent également servir de soutien.
  • Faites-vous toujours accompagner. Demandez de l'aide pour remplir le chariot.

Dans la cuisine

  • Achetez des repas préparés, confiez la préparation des repas à d'autres, ou envisagez la possibilité de vous faire livrer des repas : manger demande déjà suffisamment d'énergie.
  • Essayez de combiner à midi des légumes avec des produits riches en protéines (viande, poisson, substitut de viande, œufs, fromage) et, le soir, des légumes avec des  hydrates de carbone (pommes de terre, pâtes, riz, etc.). Cela peut aider à limiter la fatigue en journée.
  • Si vous êtes trop fatigué(e), prenez des repas riches en énergie, mous (pudding) ou liquides (boissons), par exemple des aliments de substitution ou de complément (souvent appelés « aliments pour astronautes » dans le langage populaire). Ils sont disponibles en pharmacie. Ne prenez jamais cette décision de votre propre initiative. Discutez-en d'abord avec le médecin traitant ou un(e) diététicien(ne) oncologique spécialisé(e).
  • Veillez à boire en suffisance.
  • Organisez les visites en fonction de vos pauses repas et de vos moments de repos, pas l'inverse.
  • Utilisez des casseroles qui peuvent également servir de plats à table pour limiter a quantité de vaisselle.
  • Utilisez des ustensiles électriques, un couteau et un ouvre-boîte électriques, par exemple.
  • Rangez les objets à usage fréquent à hauteur de poitrine. Vous éviterez ainsi de vous pencher ou de vous mettre sur la pointe des pieds pour les atteindre.
  • Lors du mélange d'une préparation, placez un petit tapis en caoutchouc sous le plat pour l'immobiliser.
  • Remplissez les assiettes à côté de la cuisinière afin d'éviter de devoir porter de lourdes casseroles.
  • Utilisez des sets de table en plastique lavable au lieu d'une nappe .
  • Utilisez des objets légers.
  • Cuisinez autant que possible en position assise.
  • Préparez des portions doubles et conservez-en la moitié au congélateur ou au réfrigérateur pour plus tard.
  • Laissez la vaisselle à d'autres ou utilisez un lave-vaisselle.
  • Traînez les sacs poubelles à terre au lieu de les soulever (ou utilisez une poubelle à roulettes).

Lessive et repassage

  • Lors du transfert du linge de la machine à laver dans le sèche-linge, asseyez-vous si possible.
  • En cas de lavage à la main, n'essorez pas le linge mais pressez-le pour en extraire l'eau.
  • Dans la mesure du possible, laissez la lessive à d'autres.
  • Repassez en position assise après avoir disposé la planche à repasser à la hauteur adéquate.
  • Utilisez un fer à à vapeur.
  • Faites glisser le fer à repasser sur le linge sans le soulever.

Soins aux enfants

  • Choisissez des activités qui vous permettent de vous occuper des enfants tout en restant en position assise.
  • Ne projetez pas d'excursions fatigantes.
  • Apprenez aux enfants à grimper eux-mêmes sur vos genoux sans qu'il faille les soulever.
  • Confiez certaines tâches ménagères aux enfants en en faisant un jeu.
  • Si possible, déléguez à d'autres une partie des soins aux enfants.

Travail

  • Planifiez votre travail au moment où vous avez le plus d'énergie.
  • Agencez votre lieu de travail de manière ergonomique.
  • Reposez-vous régulièrement.

Loisirs

  • Portez des vêtements légers et confortables.
  • Utilisez des instruments adaptés.
  • Choisissez des activités n'exigeant pas trop d'efforts.
  • Faites-vous accompagner.
  • Utilisez si nécessaire un mode de déplacement mécanique (chaise roulante, voiturette de golf).

Une aide spécialisée peut vous aider à trouver un bon équilibre entre repos et activité.

©Vivio

Dernière adaptation le: 29/10/2018

Témoignages

Josiane cancer sein métastasé
Josiane lutte depuis quatre ans contre un cancer du sein métastasé. Si la maladie a « recentré ses priorités » et apporté son lot de moments difficiles, elle continue à se battre avec entrain, et à savourer les moments positifs de la vie. Notamment grâce à « une formidable équipe » qui l’entoure : son mari, ses soignants, ses amis…Lire la suite