Stomies | Fondation contre le Cancer

Stomies

Une stomie est un orifice artificiel qui relie directement une cavité anatomique à l'extérieur du corps. 

Urostomie

Après une ablation de la vessie, l'urine ne peut plus s'évacuer du corps de manière naturelle. Le chirurgien peut alors dévier directement les voies urinaires vers l’extérieur du corps via un orifice artificiel (stomie) au niveau du ventre. Les urines sont alors collectées dans une poche. Une autre solution consiste à créer chirurgicalement  une « néo-vessie »pour stocker temporairement l'urine.  Cette néo-vessie est créée  à partir d'un morceau d'intestin. Il existe pour cela différentes méthodes chirurgicales.

Réservoir urinaire incontinent

Un morceau d'intestin grêle long d'une quinzaine de centimètres est utilisé pour former une sorte de poche, une pseudo-vessie. Le médecin raccorde les deux uretères à cette poche. Ensuite, il réalise juste sous celle-ci une ouverture au travers de la paroi abdominale, par laquelle il glisse la partie ouverte du morceau d'intestin. Il suture ensuite cette poche à la peau de l'abdomen. L'endroit où l'intestin est suturé à la peau porte le nom de stomie urinaire. Cette opération porte également, en langage populaire, le nom de « vessie de Bricker ».

Ce réservoir est dépourvu de mécanisme de fermeture : l'urine s'écoule donc directement vers l'extérieur. Autour de la stomie urinaire ainsi créée, le médecin fixe sur l'abdomen une poche collectrice destinée à récolter l'urine. L'urine s'écoule donc désormais depuis les reins jusque dans la nouvelle vessie, via les uretères, puis s'évacue spontanément dans la poche placée à l'extérieur. Inconvénient de cette méthode : le patient est obligé de porter 24 heures sur 24 une poche fixée à l'abdomen.

Réservoir urinaire continent

Pour la réalisation d'un réservoir urinaire continent, ou stomie urinaire continente, le médecin utilise un morceau de gros intestin et/ou d'intestin grêle d'une cinquantaine de centimètres de long, et l'utilise pour fabriquer un réservoir. Ensuite, il raccorde les deux uretères à ce réservoir d'une manière particulière, afin de créer un système de vanne. Ceci rend pratiquement impossible le reflux de l'urine de la poche vers les uretères et les reins. Le réservoir est relié à la peau de l'abdomen et fixé à celle-ci d'une manière particulière Il se forme ainsi une valve qui empêche l'écoulement spontané de l'urine vers l'extérieur.

La vidange du réservoir est effectuée par le patient lui-même au moyen d'un cathéter (fin tuyau). Ceci doit se faire au moins quatre fois par jour. La vessie ainsi formée ressemble à la vessie d'origine. L'avantage de cette méthode est que le patient n'a plus besoin de porter en permanence une poche collectrice fixée à l'abdomen. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de créer une stomie urinaire continente.

Activités

Le patient devra apprendre à vivre au quotidien avec cette stomie. Beaucoup se demandent s'il est possible de mener une vie normale avec une stomie. Certains craignent que les autres ne voient la poche collectrice ou n'en sentent l'odeur. Heureusement, dans la plupart des cas, il n'y a pas de problèmes majeurs. 

En général, la stomie en elle-même n'empêche pas la reprise d'une activité professionnelle. Lorsque l'on exerce une profession physiquement très éprouvante, une concertation avec le médecin traitant ou le médecin du travail est conseillée. La possibilité pour le patient de reprendre ses activités comme avant dépend pour une large part du résultat du traitement. Une personne qui souhaite faire du sport, peut en discuter avec son médecin. En fait, la pratique de la plupart des sports demeure possible.

Sexualité

Une stomie peut être génératrice de préoccupations lors des rapports sexuels. Les craintes à propos de la poche collectrice peuvent inhiber toute spontanéité. De plus, chez les hommes à qui on a enlevé la vessie, des troubles de l'érection peuvent survenir. Ceux-ci indiquent que, lors de l'ablation de la vessie, les nerfs qui innervent les organes génitaux ont été endommagés.

Il est donc important que le médecin, le patient et son/sa partenaire discutent au préalable des éventuelles conséquences de l'opération sur la sexualité. Si des problèmes à ce niveau apparaissent après l'opération, il convient alors d'en parler à son médecin traitant ou à l'infirmière qui assure les soins de la stomie. Ils pourront, si nécessaire, conseiller de consulter d'autres spécialistes en ce domaine.

Conseils alimentaires

  • Buvez au minimum 2 litres par jour.

  • Les odeurs (asperges, œufs) et la coloration (betteraves rouges) des urines de la poche de stomie ne sont pas nocives mais sont parfois gênantes d'un point de vue social.

  • La canneberge ou cranberry (sous forme de jus ou de comprimés) aide à combattre les infections urinaires.

Iléostomie

Une iléostomie est un orifice artificiel réalisé sur la partie terminale de l’intestin grêle lorsque le gros intestin n’est plus en état de fonctionner.

Conseils alimentaires

  • Évitez tout excès de poids : les replis abdominaux empêchent en effet une bonne obturation de la stomie.
  • Essayez d’avoir une alimentation saine et équilibrée, et choisissez ce que vous tolérez le mieux.
  • Coupez vos aliments en petits morceaux et mâchez bien.

Une iléostomie peut causer une perte importante de liquide et de sels minéraux, car les selles ne sont pas ou peu épaisses. Cela peut causer des vertiges et de la fatigue.

Il faut dès lors :

  • boire au minimum 2,5 litres par jour.
  • adopter une alimentation riche en sel.

Au fil du temps, l’intestin grêle assurera partiellement la fonction du gros intestin et les selles redeviendront plus fermes.

Selles liquides

  • Préférez les aliments qui épaississent les selles : thé, riz, biscottes, pain grillé, flocons d’avoine, bananes mûres, pommes brunies râpées, jus de pomme (de préférence non filtré), jus d’airelle, jus de carotte.
  • Établissez une liste des aliments qui provoquent chez vous des selles trop liquides et évitez-les provisoirement.

Obstruction de la stomie

  • Mâchez correctement les aliments afin de prévenir une obstruction de la stomie.
  • Les produits suivants peuvent provoquer une obstruction de la stomie : fruits riches en fibres (mangue, agrumes, ananas frais), légumes riches en fibres (céleri, asperges), champignons, maïs, viande coriace et filandreuse, noix, cacahuètes, pop-corn, fruits séchés (dattes, figues, pruneaux).

Irritation de la peau

Les aliments suivants peuvent irriter la peau autour de la stomie, surtout lorsque les selles sont liquides : jus de citron et autres jus de fruits acides, plats très épicés, vinaigre.

Flatulences

Les flatulences ne présentent aucun danger, mais elles sont gênantes d’un point de vue social. La mesure dans laquelle certains produits provoquent la formation de gaz digestifs varie d’une personne à l’autre :

  • La consommation de lait et/ou de lait battu pourrait avoir un effet favorable.
  • Évitez d’avaler de l’air (mâcher du chewing-gum, fumer, manger trop rapidement).
  • Évitez ces quelques aliments, susceptibles de provoquer des flatulences :
    • choux (à l’exception du chou-fleur et du brocoli), les poireaux, les oignons, les légumineuses, l’ail ;
    • boissons contenant du gaz carbonique (bière, eau gazeuse, limonades, vin mousseux) ;
    • aliments riches en sucres simples (aliments avec un goût sucré).

Odeurs

Les odeurs causées par la poche de stomie ne sont pas nocives, mais peuvent être gênantes d’un point de vue social.

  • Les aliments susceptibles de provoquer des odeurs sont les herbes aromatiques, les épices, les aliments très épicés, les oignons, les asperges, l’ail, les poireaux, les légumineuses, les œufs, le lait et le poisson.
  • Certains médicaments peuvent également être à l’origine d’odeurs gênantes.

Il est possible d’éviter la formation d’odeurs en mettant une aspirine ou de l’huile aromatique dans la poche de stomie.

Coloration

Le contenu de la poche de stomie peut prendre différentes colorations, ce qui n’est pas nécessairement un signe de problèmes. La couleur des selles dépend des aliments consommés. On observe notamment une coloration après avoir mangé des betteraves ou des épinards, ou après avoir bu du jus d’airelles. Les préparations contenant du fer peuvent également provoquer une coloration. 

Colostomie 

Une colostomie est un orifice artificiel créé au niveau du gros intestin, généralement à la fin de la partie descendante du côlon.

Conseils alimentaires

  • Buvez beaucoup.
  • Favorisez une alimentation riche en fibres.

Flatulences

Les flatulences ne présentent aucun danger, mais elles sont gênantes d’un point de vue social. La mesure dans laquelle certains produits provoquent la formation de gaz digestifs varie d’une personne à l’autre :

  • La consommation de lait et/ou de lait battu pourrait avoir un effet favorable.
  • Évitez d’avaler de l’air (en mâchant du chewinggum, en fumant ou en mangeant trop rapidement).
  • Evitez ces quelques aliments, susceptibles de provoquer des flatulences :
    • choux (à l’exception du chou-fleur et du brocoli), poireaux, oignons, légumineuses, ail ;
    • boissons contenant du gaz carbonique (bière, eau gazeuse, limonades, vin mousseux) ;
    • aliments riches en sucres simples (aliments avec un goût sucré).

Odeurs

Les odeurs causées par la poche de stomie ne sont pas nocives, mais sont souvent gênantes d’un point de vue social.

  • Les aliments susceptibles de provoquer des odeurs sont les herbes aromatiques, les épices, les aliments très épicés, les oignons, les asperges, l’ail, les poireaux, les légumineuses, les œufs, le lait et le poisson.
  • Certains médicaments peuvent également être à l’origine d’odeurs gênantes.

Il est possible d’éviter la formation d’odeurs en mettant une aspirine ou de l’huile aromatique dans la poche de stomie.

Coloration

Le contenu de la poche de stomie peut prendre différentes colorations, ce qui n’est pas nécessairement un signe de problèmes. La couleur des selles dépend des aliments consommés. On observe notamment une coloration particulière après avoir mangé des betteraves ou des épinards, ou après avoir bu du jus d’airelles. Les préparations contenant du fer peuvent également provoquer une coloration. 

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation' en cliquant ici.

Dernière adaptation le: 27/11/2018

Témoignages

Myriam conseillère en beauté
Myriam est conseillère en beauté bénévole pour la Fondation contre le Cancer.Lire la suite