Hystéroscopie

Un hystéroscope est un tube d'un diamètre de 5 à 10 mm qui est muni d'un appareillage optique. Introduit par le vagin, il permet d'examiner la cavité de l'utérus. Via cet appareil, du liquide et des instruments (minuscules pinces, ciseaux ou instruments électrochirurgicaux) peuvent pénétrer jusque dans l'utérus. 

L'hystéroscope est munie d'une minuscule caméra. Les images sont transmises sur un moniteur, ce qui permet de suivre l'intervention en ligne.

De manière générale, on distingue l'hystéroscopie diagnostique et l'hystéroscopie thérapeutique.

Hystéroscopie diagnostique

  • L'hystéroscopie diagnostique est pratiquée chez les patientes présentant des règles anormales, des pertes de sang entre les règles, des douleurs menstruelles graves, une stérilité, ou en cas de naissances prématurées et de fausses couches répétées.
  • Une hystéroscopie est également pratiquée pour déceler les causes de saignements pendant ou après la ménopause.  
  • L'hystéroscope permet également au gynécologue d'effectuer un curetage. Il s'agit d'une intervention gynécologique destinée, par exemple, à retirer de l'utérus les tissus résiduels d'une fausse couche. 
  • D'autres interventions sont également possibles de cette manière, par exemple l'ablation d'un polype ou le retrait d'un stérilet dont les petits fils ne sont plus visibles. 

Hystéroscopie thérapeutique

  • L'hystéroscopie thérapeutique, ou opératoire, est indiquée pour les interventions plus importantes telles que l'ablation d'un fibrome utérin. Cette technique permet de traiter les anomalies rencontrées dans la cavité utérine telles que certains fibromes, les polypes, un stérilet soudé à la paroi ou des anomalies d'un vaisseau sanguin. 
Dernière adaptation le: 20/07/2017

Témoignages

Fried Ringoot est une des personnes les plus positives que nous connaissions. Lui et sa femme Anny partagent le récit de son cancer. Ils expliquent comment la maladie a profondément changé leur vie, et comment ils trouvent la force de poursuivre.Lire la suite