Interventions gynécologiques | Fondation contre le Cancer

Interventions gynécologiques

Le gynécologue ne recommande généralement une intervention laparoscopique qu'en cas de maladie bénigne (par ex. kyste de l'ovaire ou ovaire grossi, endométriose, hydrosalpinx, grossesse extra-utérine, myomes, adhérences, stérilisation, incontinence urinaire). Cette technique opératoire est rarement utilisée en cas de maladie maligne.

Ablation des ovaires

Dans certains cas de cancer du sein, il est parfois conseillé d'enlever les ovaires (sains). C'est le cas par exemple lorsque le cancer semble être sensible aux hormones féminines qui sont synthétisées dans les ovaires. Les femmes dont la famille connaît des cas de cancer des ovaires ou chez qui une mutation génétique a été observée peuvent effectivement envisager de se faire enlever les ovaires. 

Ablation de l'utérus

Il existe diverses techniques d'ablation de l'utérus sous laparoscopie. Une fois détaché des structures environnantes dans l'abdomen, l'utérus peut être retiré par petits morceaux via les incisions du laparoscope, ou entier via une incision pratiquée au-dessus du vagin. Dans ce dernier cas, une cicatrice se forme au sommet du vagin. Selon la technique opératoire, le museau de tanche peut être conservé ou non.

Témoignages

clara
Siège de notre pensée, de nos émotions et de nos sensations, le cerveau régule aussi le fonctionnement des autres organes de notre corps. Mais notre précieuse matière grise n’est pas à l’abri du cancer. Chaque année en Belgique, environ 800 personnes sont touchées par une tumeur cérébrale, bénigne ou cancéreuse. Clara nous livre son ressenti.Lire la suite