Risques et complications possibles | Fondation contre le Cancer

Risques et complications possibles

La complication la plus fréquente de la laparoscopie est la nécessité d'effectuer malgré tout une intervention de chirurgie abdominale 'ordinaire' (laparotomie) via une incision plus grande. Ce peut être le cas en présence d'adhérences graves induites par une endométriose ou lorsqu'une intervention de chirurgie abdominale a déjà été effectuée précédemment. D'autres problèmes (techniques) rendent parfois une laparoscopie impossible. Il vaut donc mieux savoir que vous risquez de vous réveiller avec une incision plus importante que prévue. L'hospitalisation et la convalescence seront dès lors de plus longue durée.

Très rarement, les voies urinaires ou les intestins peuvent être endommagés. Si vous avez fort mal au ventre, avez une forte fièvre ou des douleurs dans la région des reins (sur le côté du dos), vous devez immédiatement consulter le médecin traitant. Ces problèmes peuvent généralement être traités efficacement. 

Lors de l'opération, un cathéter est généralement introduit dans la vessie. Ceci peut parfois provoquer une inflammation de la vessie qui, si elle est gênante et douloureuse, peut se traiter efficacement.

Une hémorragie secondaire peut se produire au niveau de la paroi abdominale ou du vagin. L'organisme peut généralement traiter lui-même un hématome, mais la convalescence sera plus longue. Une hémorragie secondaire grave exige parfois une deuxième intervention, souvent vie une grande incision. Chaque intervention comporte en outre un faible risque d'infection ou de thrombose.

Parfois aussi, une hernie cicatricielle peut apparaître, mais il s'agit d'une complication à plus long terme. Dans ce cas, les intestins et le péritoine s'extériorisent à travers la paroi abdominale. Cette complication peut se produire après n'importe quel type d'intervention chirurgicale abdominale, donc aussi après une intervention laparoscopique.

Enfin, certaines femmes présentent après l'opération certains symptômes tels que vertige, insomnie, fatigue, troubles de la concentration, douleurs abdominales et/ou mal au dos. Ces phénomènes sont transitoires.

Témoignages

" Mon histoire avec le cancer a commencé quelques jours après le nouvel an, quand tout le monde se souhaite une bonne année et une bonne santé. Je sens une minuscule petite boule au niveau de mon sein, comparable à un petit grain de riz. Je suis en congé, donc je vais voir mon médecin le jour même. Elle ne sent rien, mais me prescrit tout de même une échographie par sécurité."Lire la suite