Cancer, cannabis et autres drogues | Fondation contre le Cancer

Cancer, cannabis et autres drogues

L'idée ici n'est pas de te faire la morale, mais de t'informer sur les risques d'une consommation de drogues pendant un traitement anti-cancer. Beaucoup d'idées fausses circulent à ce sujet, alors faisons le point.

Tabac, cannabis et THC

À partir du moment où tu inhales des substances toxiques en combustion, telles que celles contenues dans le tabac, ça ne fait pas du bien à tes poumons ni à ton état de santé en général.

Par contre, la substance active du cannabis, le THC (tétrahydrocannabinol), est connue pour ses vertus antidouleurs, anxiolytiques (contre l'angoisse) et stimulant l'appétit. Dans plusieurs pays, comme le Canada ou les Pays-Bas, le THC peut être prescrit aux personnes atteintes de cancer pour soulager les effets secondaires inhérents à certains traitements (angoisse, perte d'appétit, nausées, etc.). Le THC est également en cours d'étude dans le cadre du traitement des douleurs liées au cancer, mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions. 

Fumer un joint est-il dangereux avec un traitement anti-cancer?

En Belgique, bien qu'un spray buccal à base de THC soit en cours d'étude, la consommation thérapeutique de cannabis n'est pas (encore) à l'ordre du jour. Pour rappel, fumer un joint n'est pas autorisé dans notre pays. L'acte est seulement dépénalisé (c'est-à-dire que ce n'est pas légal, mais que ce n'est plus vraiment «puni»).

Certains médecins ne voient pas d'objection à ce que leurs jeunes patients fument un ou deux joints par jour… si ça leur fait du bien. Cependant, à partir du moment où il s'agit d'un produit illégal, il n'y a ni traçabilité, ni garantie quant à sa teneur exacte en THC. En d'autres termes, on ne connaît pas les doses bénéfiques ni même la limite au-delà de laquelle le produit devient mauvais pour la santé… Prudence, donc! 

Cancer et autres drogues

Les autres drogues (ecstasy, champignons hallucinogènes, cocaïne, speed, héroïne, etc.) sont plus que jamais déconseillées! Bien sûr, aucune étude n'a été réalisée pour mesurer leur impact exact sur un traitement anti-cancer. Mais à partir du moment où ces produits sont de véritables crasses pour une personne en bonne santé, qu'est-ce que ça doit être pour un corps malade auquel on administre des substances aussi puissantes qu'une chimiothérapie! Ne joue pas avec le feu, ne compromets pas tes chances de guérison et abstiens-toi de consommer des drogues durant tes traitements anti-cancer.

©Vivio

Témoignages

Christel Vandenbergh
J’ai transposé mon challenge de survie, dans autre challenge… celui du plaisir…Lire la suite