Mon cancer et ma famille | Fondation contre le Cancer

Mon cancer et ma famille

Un cancer est une épreuve difficile, pour tout le monde. Pour toi, bien sûr, mais aussi pour tes proches. Tes parents, tes grands-parents, tes frères et sœurs… Ta maladie les bouleverse, même s'ils ne le montrent pas forcément. Ils ne savent pas toujours comment réagir. Eux aussi, ils ont peur. Eux aussi peuvent éprouver de la tristesse, de la colère, de la révolte… Ce ne sont pas des situations faciles à vivre. Chacun réagit à sa façon et souvent, maladroitement. Beaucoup de gens ont du mal à trouver les mots justes. Ils ne savent pas comment te parler de ton cancer, ni même s'ils peuvent t'en parler. Tout l'enjeu consiste alors à comprendre… et à être compris.

Des parents souvent surprotecteurs

Savoir son enfant atteint(e) d'une maladie grave provoque souvent chez les parents un terrible sentiment d'angoisse. Ce qui peut les amener à réagir de façon excessive, dans un sens ou dans l'autre. Par exemple, ils peuvent passer leur temps à vouloir te rassurer, te réconforter… Ils ne se rendent pas compte que, parfois, ces paroles ont l'effet exactement inverse de celui recherché, et te stressent encore plus! Tes parents peuvent aussi minimiser ce que tu ressens, physiquement ou moralement. Pas (forcément) parce qu'ils ne réalisent pas ce que tu vis, mais plutôt parce qu'ils croient t'aider ou parce que la réalité de tes souffrances leur est tout simplement insupportable…       

Frères et sœurs

Quand on est parent, que l'on a plusieurs enfants et que l'un d'eux est malade, il est normal de se concentrer sur lui. Tes frères et sœurs peuvent se sentir, à tort ou à raison, mis à l'écart, négligé(e)s, oublié(e)s… et ressentir une certaine jalousie à ton égard. Ce qui peut vite mettre une sale ambiance à la maison!

Priorité à la communication!

Il n'y a pas de recette miracle pour éviter tous les problèmes, les conflits et les malentendus. Mais une chose est sûre: ce n'est pas en se refermant sur soi et en se taisant que l'on arrange ces situations. Au contraire! Le silence et les non-dits ont une furieuse tendance à les envenimer. Plus que jamais, il est fondamental qu'une famille communique au sujet du cancer, que chacun puisse exprimer ses sentiments, ses envies, ses besoins et ses difficultés, en toute honnêteté, et sans peur d'être jugé(e).  

©Vivio

Témoignages

Legaat
Jacqueline a les yeux rieurs et respire la joie de vivre. Malgré les épreuves qu’elle a rencontrées, elle transmet un message positif dès qu’on franchit la porte de son appartement à Bruxelles, où elle a emménagé avec son mari en 1971. Ils n’ont pas eu d’enfants. Ensemble, ils ont beaucoup voyagé et elle a pu à ses côtés profiter de la vie et découvrir le monde. Mais à chaque départ en voyage avec son mari, elle pensait à laisser un message sur la table du salon, pour indiquer à qui leurs biens devaient être légués, au cas où il leur arriverait quelque chose...Lire la suite