Tes droits de patient | Fondation contre le Cancer

Tes droits de patient

  • Tu as droit à des soins de qualité: Quels que soient ton âge, ton sexe, ta classe sociale et ton orientation sexuelle, tu as droit à des soins de santé efficaces et de qualité (y compris le traitement de la douleur physique et psychique). En outre, le médecin est tenu de respecter tes convictions morales, philosophiques et religieuses.
  • Tu as le droit de choisir ton médecin. Tu peux en changer quand tu veux et même solliciter l'avis d'un autre médecin.
  • Tu as le droit d'être informé(e) clairement par ton médecin sur ton état de santé et sa probable évolution. À l'inverse, ton médecin est tenu de respecter ton désir de ne pas savoir. De son côté, s'il estime qu'elles peuvent te causer un préjudice grave, le médecin peut, temporairement et sous certaines conditions, ne pas te communiquer certaines informations. Tu peux désigner une personne de confiance (parent, ami, etc.) qui peut prendre connaissance de ton état de santé et être, à tes côtés, l'interlocuteur des soignants.
  • Ton consentement: Aucun traitement ne peut être entamé ni poursuivi sans ton consentement. Pour cela, tu dois disposer de toutes les informations médicales et pratiques nécessaires pour pouvoir choisir en toute connaissance de cause. En cas d'urgence, si tu n'as pas exprimé ta volonté ou si tu n'es pas en état de le faire, le médecin pratiquera les interventions (une opération chirurgicale, par exemple) qu'il estime dans ton intérêt.
  • Tu as le droit de consulter ton dossier médical à tout instant, d'en obtenir une copie à prix coûtant et/ou de le faire transférer à un autre médecin. Toutefois, tu ne peux prendre connaissance ni des annotations personnelles du médecin ni des données relatives à des tiers. En cas de décès, ce droit de consultation peut, sous certaines conditions, être exercé par ton (ta) conjoint(e) ou tes parents proches.
  • Tu as le droit au respect de ta vie privée et de ton intimité. Ton état de santé relève de ta vie privée. À ce titre, et sauf les restrictions nécessaires prévues par la loi, il ne peut être communiqué à des tiers (patron, directeur d'école, etc.). Quant au respect de l'intimité, il se manifeste par le fait que seules les personnes nécessaires sur le plan professionnel ou autorisées par toi ont le droit d'être présentes lors des soins médicaux (examens ou traitements). 
  •  Si tu as moins de 18 ans, tes droits de patient sont exercés par tes parents ou ton tuteur légal. Toutefois, si le médecin estime que tu es suffisamment âgé(e) et mûr(e), tu peux les exercer pleinement seul(e). Dans tous les cas et quel que soit ton âge, tu dois toujours être informé(e) des décisions médicales qui te concernent (le choix d'un traitement, par exemple).
     

©Vivio
 

Témoignages

Christelle le répète, « le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres. Il vaut mieux prévenir que guérir. » Découvrez son témoignage.Lire la suite