Les cancers du sein | Fondation contre le Cancer

Les cancers du sein

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Une femme sur 9 sera atteinte durant sa vie. S’il touche principalement les plus de 50 ans (75% des cas), les jeunes femmes ne sont pas épargnées. Avant 20 ans, le cancer du sein est rarissime, mais après, les premiers cas apparaissent. En Belgique, en 2008, 169 nouveaux cas ont été diagnostiqués chez les moins de 30 ans.

Un dépistage précoce insuffisant

Comme tous les cancers, plus le cancer du sein est détecté tôt, plus on a de chances de le guérir. De nombreuses campagnes publicitaires et de sensibilisation encouragent les femmes de 50 à 69 ans à se faire dépister. Le Mammotest, une radiographie des seins, leur est remboursé intégralement une fois tous les deux ans.

Malheureusement, rien n'est encore prévu pour les plus jeunes… Résultat, leur cancer étant souvent diagnostiqué tardivement, il peut s'avérer plus difficile à soigner.

Vas-tu «perdre» ton sein?

La chirurgie est obligatoire pour enlever une tumeur dans le sein. Toutefois, cela ne signifie pas que l'on va forcément et d'office te retirer le sein entier si tu souffres d'un cancer. Soyons franc: parfois, on n'a pas le choix! La tumeur est parfois de grande taille ou mal située, et l'ablation totale du sein (mammectomie) est inévitable si l'on veut avoir une chance de te guérir.

Mais dans la majorité des cas, les médecins font tout pour préserver un maximum de tissus. De plus, sache qu'il est toujours possible de reconstruire un sein. Cette chirurgie réparatrice intervient au moins un an après la fin des traitements de radiothérapie. Considérée comme une «suite du cancer», elle est remboursée par la mutuelle.

Es-tu à risque?

Certaines femmes sont plus à risque de développer un jour un cancer du sein. Les principaux facteurs de risque sont:

  • La présence dans la famille d'une ou plusieurs femmes (mère, grand-mère, tante, etc.) qui sont ou ont été atteintes d'un cancer du sein, surtout s'il s'agi(ssai)t d'un cancer bilatéral, des deux seins, apparu à un jeune âge.
  • De manière générale, des conditions hormonales particulières: premières règles avant 12 ans, prise précoce et prolongée de la pilule, première grossesse après 30 ans, pas de grossesse du tout, traitement hormonal substitutif (à partir de la ménopause) pendant plus de dix ans.

Seins surveillés = seins en bonne santé!

Dans tous les cas, que tu sois à risque ou pas, il est recommandé de te faire examiner les seins une fois par an par ton gynécologue. De plus, si tu sens une boule et/ou une douleur localisée et persistante dans un sein, si du liquide s'écoule de ton mamelon (bout du sein) ou s'il se couvre d'eczéma, mieux vaut en informer au plus vite ton médecin traitant ou ton gynécologue.

Ces signes ne sont pas forcément des symptômes de cancer (ils peuvent avoir toute une série de causes), mais on n'est jamais trop prudent(e)! 

©Vivio

Témoignages

Christiane, en rémission d'un cancer du sein
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes. En Belgique, environ 10 000 femmes doivent faire face à ce diagnostic chaque année. Mais l’appellation « cancer du sein » englobe en fait plusieurs types de tumeurs distincts, correspondant à des réalités bien différentes en termes de diagnostic, de traitement et de vécu pour la patiente. Christiane nous raconte son histoire.Lire la suite