Les lymphomes | Fondation contre le Cancer

Les lymphomes

En Belgique, on diagnostique environ 1.250 nouveaux cas de lymphome par an, dont environ 150 chez les 15-29 ans. Ce cancer du système lymphatique (système de vaisseaux qui transportent dans tout le corps la lymphe, un liquide riche en protéines et en globules blancs) est l'un des plus fréquents dans cette tranche d'âge.

Lymphome et lymphocyte

Les globules blancs sont des cellules sanguines dont le rôle est de défendre notre corps contre les agressions extérieures (virus, bactéries, etc.). Ce sont les petits soldats de notre système immunitaire.

Il existe 3 grands types de globules blancs: les granulocytes, les monocytes et les lymphocytes. Contrairement aux leucémies qui prennent toujours naissance dans la moelle osseuse, les lymphomes se développent plutôt à partir des lymphocytes (T ou B). On trouve ces derniers essentiellement dans les ganglions, la rate, les amygdales, l'estomac, la peau, etc. Autant de zones où le lymphome peut se développer.

Plusieurs types de lymphomes

On distingue deux grandes familles de lymphomes: le lymphome hodgkinien (dit aussi maladie/lymphome de Hodgkin) et les lymphomes non hodgkiniens. On les classe en 4 stades, du plus localisé au plus disséminé, qui permettent de choisir le traitement le plus adapté.

Le lymphome hodgkinien (maladie de Hodgkin)

En Belgique, on diagnostique environ 250 nouveaux cas de maladies de Hodgkin par an, dont près de 90 chez les 15-29 ans. Le pronostic de ce cancer est bon, voire très bon. Aux stades I et II (formes localisées), 95% des patients pourront être guéris. Dans les formes plus sévères (stades III et IV) et grâce aux progrès récents de la médecine, on parvient à mettre en rémission 70% des patients.

Les lymphomes non hodgkiniens 

En Belgique, on diagnostique un millier de lymphomes par an, dont environ 60 chez les 15-29 ans.Il existe une trentaine de lymphomes non hodgkiniens différents. Certains sont sévères mais curables, d'autres sont presque bénins, mais difficiles à guérir.

Les lymphomes non hodgkiniens les plus fréquents sont:

  • le lymphome diffus à grandes cellules B (30 à 40% des cas) touche essentiellement les adultes de 55 à 60 ans. Plus agressif que d'autres lymphomes, il peut toutefois être guéri dans 70% des cas, moyennant des traitements intensifs. 
  • le lymphome folliculaire (20 à 30% des cas) est moins «méchant» que d'autres lymphomes. Il ne menace pas la vie du patient à court terme, mais est difficile à traiter et nécessite des traitements répétés.

Parmi les lymphomes les plus rares, on peut citer le lymphome de Burkitt, le lymphome de MALT, etc.

 ©Vivio

Témoignages

Christel Vandenbergh
J’ai transposé mon challenge de survie, dans autre challenge… celui du plaisir…Lire la suite