Même sans surpoids, un ‘petit ventre’ est synonyme de risque accru de cancer

VRAI

Tour de taille2 Belges sur 3 ne savent pas qu’un ‘petit ventre’ fait déjà augmenter le risque de cancer, même si la balance n’indique aucun kilo superflu.

Un lien semble solidement établi  entre le tour de taille et un risque lié à plusieurs types de cancers : oesophage, colorectal, rein, pancréas, corps de l'utérus et prostate. Un ‘petit ventre’ augmenterait également le risque de cancer du sein - un des 3 cancers féminins les plus fréquents - chez les femmes ménopausées. 

Les mécanismes pouvant expliquer le lien entre surpoids et risque de cancer sont nombreux, et ce lien est clairement mis en évidence pour plus d’une dizaine de cancers . Parmi ces mécanismes, les plus importants concernent les phénomènes  inflammatoires, les dérèglements hormonaux et les perturbations du métabolisme du sucre. Ce sont précisément ces dernières perturbations qui se traduiraient par le développement d’un ‘petit ventre’.

Notre conseil

Dernière adaptation le: 23/11/2017

Témoignages

Delphine et An-Sofie ont à peine 24 et 27 ans. Elles n’ont donc pas le profil type de « patientes cancéreuses ». Et pourtant, elles ont toutes deux dû affronter un mélanome, le plus dangereux des cancers de la peau. Mais elles l’affirment elles-mêmes : si elles avaient su, à l’époque, tout ce qu’elles savent aujourd’hui sur les UV, les choses n’auraient pas été si loin. A présent, ces jeunes filles débordantes de vie sont en rémission et veulent porter un message qui pourra peut-être un jour vous sauver la vie : « protégez-vous du soleil ! » Lire la suite