Cancer de l'ovaire - Généralités

Le cancer de l'ovaire

Les ovaires sont principalement constitués des tissus suivants: 

  • une couche externe de cellules qui recouvrent les ovaires, appelée épithélium de recouvrement
  • une couche tissulaire constituée de cellules productrices d'hormones, également appelée stroma
  • des ovules immatures qui mûrissent à tour de rôle, dénommés cellules germinales. Tous les ovules présents n'évolueront pas vers une maturation complète.

Système reproducteur

Dans ces tissus, différents types de tumeurs peuvent apparaître.

Il existe des tumeurs malignes (cancéreuses) et bénignes des ovaires. Nous n'aborderons ici que les tumeurs malignes. Elles se distinguent entre elles par le type de tissu au départ duquel elles se développent. Globalement, on en distingue 3 types.

  • Les tumeurs épithéliales représentent 80 à 90 % des tumeurs et apparaissent dans les cellules se trouvant sur la face externe de l'ovaire (l'épithélium); il en existe plusieurs sous-catégories. La forme la plus fréquente de tumeur épithéliale est l'adénocarcinome.
  • Les tumeurs stromales (ou tumeurs du stroma)
  • Les tumeurs germinales se développent au départ des cellules du même nom

La distinction entre ces différents types est importante parce que le traitement diffère d'une catégorie à l'autre.

Dans ce chapitre nous parlerons exclusivement des tumeurs épithéliales (adénocarcinome). Par facilité, nous utiliserons le singulier "cancer de l'ovaire", même si cette maladie peut prendre différentes formes et que chaque cas peut présenter des particularités propres.

Modes de croissance du cancer de l'ovaire

Le cancer de l'ovaire peut se développer au départ d'un seul ou des deux ovaires. À un stade précoce, la maladie est limitée à l' (aux) ovaire(s). Dès que la tumeur s'étend, un risque de dissémination menace:

  • surtout le péritoine, tissu qui tapisse la cavité abdominale et les organes qu'elle contient
  • parfois les ganglions lymphatiques par dissémination via la lymphe (ce sont alors principalement les ganglions lymphatiques du bassin et de la cavité abdominale qui sont touchés)
  • parfois les poumons et d'autres organes

Des métastases par voie sanguine sont rares dans le cas du cancer de l'ovaire, contrairement à d'autres types de cancer.

Ascite

La présence d'un cancer de l'ovaire peut s'accompagner d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, ce qui porte le nom d'ascite.

Tumeur "borderline"

Parmi l'ensemble des tumeurs épithéliales, 10 à 15 % environ sont dites "borderline". Cela signifie qu'elles se situent à la limite entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne de l'ovaire.

Fréquence du cancer de l'ovaire

L’infographie ci-dessous a été réalisée sur la base des chiffres du Registre du Cancer. Les chiffres y sont transposés sous forme de graphiques représentant le nombre de nouveaux cas par an, les tranches d’âge les plus touchées et le nombre de décès dus à ce type de cancer.

Le cancer de l’ovaire survient essentiellement chez les femmes de plus de 55 ans, même s’il peut se manifester à tout âge. La tumeur germinale est un type particulier de cancer de l’ovaire, qui touche généralement les jeunes femmes.

 

Dernière adaptation le: 30/11/2020

Causes

Les causes des cancers de l'ovaire ne sont pas connues. Les statistiques indiquent qu'ils apparaissent plus fréquemment chez les femmes qui ont eu peu ou pas d'enfants.

Symptômes

Les symptômes se manifestent tardivement car les ovaires bougent assez librement dans la cavité abdominale. C'est la raison pour laquelle, au début de la maladie, les patientes ne présentent habituellement aucune anomalie particulière.

Examens

Il n’y a pas actuellement de dépistage systématique des cancers de l’ovaire. Une surveillance particulière peut être proposée aux femmes présentant un risque familial.

Traitements

Pour définir votre plan de traitement, plusieurs spécialistes sont concernés. Les médecins vous proposeront un traitement adapté à votre situation particulière.

Témoignages

Découvrez pourquoi Mme Peetroons a choisi de devenir « Amie de la Fondation »Lire la suite