Le carcinome à cellules de Merkel - Général

Cette page est consacrée au carcinome à cellules de Merkel. Pour des informations plus générales sur le cancer (et notamment les mécanismes menant à son apparition), rendez-vous sur cette page de notre site.

Le carcinome à cellules de Merkel

Le carcinome à cellules de Merkel est un cancer de la peau très rare, mais particulièrement agressif. Il se développe au niveau des cellules dites de Merkel, décrites en 1875 par l’anatomiste allemand Friedrich Sigmund Merkel. 

Les cellules de Merkel sont situées dans l’épiderme et dans les follicules pileux, à proximité immédiate des nerfs sensoriels. Elles interviennent avec ceux-ci dans la sensation de toucher, nous permettant de détecter la forme, la texture… d’un objet. 

En raison de cette association étroite entre cellules de Merkel et terminaisons nerveuses, les tumeurs qui les touchent sont dites ‘neuro endocrines’. Ce type de cancer de la peau apparaît dans les zones exposées au soleil, en particulier au niveau du visage, du cou, ou sur les jambes et les bras.

Chiffres

On estime que ce cancer atteint environ 2 à 3 personnes sur 1 million. Il s’agit donc d’un cancer très rare. Néanmoins, l’incidence serait en constante progression, avec 8% d’augmentation du nombre de cas par an.

Bien que trente fois moins fréquent que le mélanome, le carcinome à cellules de Merkel est la deuxième cause de décès par cancer de la peau, en raison de son agressivité.

Classification

En fonction du degré d’extension de la maladie, ce cancer est classé en différents stades. Cela va du stade 0 (cancer débutant de très petite taille) au stade IV (présence de métastases dans d’autres organes). Entre ces deux extrêmes, on décrit plusieurs stades intermédiaires (stade 0, stade IA, stade IB, stade IIA, stade IIB, stade IIC, stade III A, stade IIIB, stade IV) en fonction de la taille de la tumeur et des envahissements locaux ou régionaux. 

Dernière adaptation le: 6/12/2017

Causes

Une infection par un virus de la famille des polyomavirus pourrait jouer un rôle important dans l’apparition de ce cancer. En effet, 80% des personnes touchées par le carcinome à cellules de Merkel ont été infectées par ce virus. Il se retrouve également chez 10% des patients atteints par un

Symptômes

Le carcinome à cellules de Merkel débute sous la forme d’un nodule sur ou sous la peau . Ce nodule est dur, grossit rapidement, ne fait pas mal et ne gêne pas. Il est de couleur rose-rouge ou violacée, avec parfois un érythème (rougeur de la peau environnante). Il peut être confondu avec un

Examens

Un diagnostic rapide est nécessaire pour permettre de démarrer rapidement le traitement, et limiter ainsi les risques de propagation et, plus tard, de récidive. Différents examens sont pratiqués dans ce but. Le premier examen est la biopsie . Elle est généralement « excisionnelle », c

Traitements

Face à un cancer peu étendu, le traitement de choix est l’exérèse chirurgicale : toute la tumeur est retirée et il s’agira dans certains cas du seul traitement nécessaire. Cependant, afin de réduire encore davantage le risque de récidive ou en fonction de cas particuliers (personne

Témoignages

Stéphanie est porteuse d’une tumeur cérébrale depuis 4 ans. La force pour tenir le coup au quotidien, elle la trouve en elle-même, mais également auprès de ses amis et de sa famille. Son message : il faut croquer la vie à pleines dents. Lire la suite