Cheveux

La chimiotherapie (cytostatiques) peut provoquer la chute des cheveux, sourcils, cils, poils du nez, des aisselles et du pubis. Cette chute des poils est généralement temporaire. Parfois les poils recommencent déjà à pousser pendant le traitement. 

Il est important que vous soyez informé(e) en temps utile du fait que le traitement que vous prenez risque de provoquer la perte des cheveux. Cet effet secondaire peut être difficile à vivre. Certain(e)s patient(e)s commencent par adopter une coupe de cheveux très courte avant la chute des cheveux. 

D'autres choisiront de porter un foulard, une casquette ou un bonnet lorsque les cheveux seront tombés. Si vous préférez commander une perruque, faites-le avant d'avoir perdu vos cheveux. Vous pourrez dans ce cas en choisir le modèle et la teinte en fonction de votre propre teinte de cheveux. Renseignez-vous également auprès de votre mutuelle pour le remboursement.

Refroidissement du cuir chevelu : prévenir la perte des cheveux

Le refroidissement du cuir chevelu par casque réfrigéré est une méthode utilisée pour empêcher ou diminuer la perte des cheveux pendant une chimiothérapie. De plus en plus nombreux sont les hôpitaux qui proposent cette technique dans certains traitements. L'abaissement de la température du cuir chevelu diminue temporairement l'irrigation sanguine des follicules pileux, Ceux-ci sont alors moins exposés aux cytostatiques véhiculés par le sang, ce qui peut limiter la perte des cheveux. 

Le refroidissement du cuir chevelu s'effectue avant, pendant et après la chimiothérapie. En raison du temps nécessaire pour le refroidissement, un traitement avec refroidissement du cuir chevelu dure environ deux heures de plus qu'une chimiothérapie sans refroidissement. Avant le refroidissement, un casque, relié par des tuyaux à un appareil de refroidissement, est placée sur la tête du patient. La circulation du liquide de refroidissement amène la température du casque à 5 ou 6 °C sous zéro. La plupart des patients éprouvent une sensation de froid et d'inconfort pendant les dix premières minutes. Certains développent des céphalées.

Les résultats du refroidissement du cuir chevelu dépendent du type de chimiothérapie. Cette technique n'évite pas toujours la perte des cheveux. Elle ne peut pas être utilisée dans les cas suivants :

  • patients avec possibilité de métastases au niveau du cuir chevelu, par exemple en cas de leucémie ou de cancer des ganglions lymphatiques ; 
  • personnes hypersensibles au froid.

Demandez au spécialiste ou au personnel infirmier si le refroidissement du cuir chevelu peut être indiqué dans votre cas et si ce traitement est proposé dans l'hôpital. 

Radiothérapie et perte des cheveux

Il n'y a perte de la pilosité que si les faisceaux de rayons atteignent un endroit où une pilosité est présente. La perte des cheveux ne se produit donc que si le cuir chevelu est irradié. Elle dépend en outre de la quantité de rayonnement reçue. L'irradiation de la région des aisselles ou du bassin peut provoquer la chute des poils des aisselles ou du pubis. L'irradiation d'une importante surface de peau peut provoquer la chute des poils du corps. 

La parte de la pilosité ne commence à se voir que deux à trois semaines après le début de la radiothérapie. Il ne s'agit heureusement que d'un phénomène transitoire. Si vous souhaitez commander une perruque, faites-le avant d'avoir perdu vos cheveux. Vous pourrez alors choisir le modèle et la teinte en fonction de votre propre teinte de cheveux. Informez-vous également auprès de la mutuelle sur les possibilités de remboursement. 

Immunotherapie

L'utilisation d'interféron alpha et d'interleukine-2 peut provoquer une forme légère de perte des cheveux. La chevelure s'éclaircit mais ne tombe pas entièrement. Les cheveux repoussent ensuite rapidement. Si vos cheveux s'éclaircissent, il est conseillé de les couper court. Le phénomène sera moins visible.

Témoignages

Luc Vautmans
Les gagnants sont juste des perdants qui n’abandonnent jamais.Lire la suite