Prise de poids non souhaitée

Ce sont surtout certaines hormonothérapies qui peuvent entraîner une prise de poids involontaire. La cause réside probablement dans la combinaison de modifications hormonales
(baisse du métabolisme), avec un regain d’appétit et une activité physique réduite. Cette conjugaison de facteurs peut rapidement se traduire par des kilos supplémentaires. Etant donné qu’une hormonothérapie doit parfois être suivie pendant plusieurs années, il convient d’intervenir sans trop attendre.

A noter qu’une prise de poids peut également s’observer chez des patients qui suivent une chimiothérapie. Ici aussi, plusieurs facteurs peuvent jouer un rôle. Bien entendu, ceci ne signifie pas que toute personne qui suit une hormonothérapie ou une chimiothérapie sera confrontée à une prise de poids involontaire. Dans bien des cas de chimiothérapie par exemple, on observe, au contraire, une diminution du poids.

Il est très important que vous évoquiez ce problème avec votre médecin traitant ou avec un.e diététicien.ne. Ne commencez pas un régime amaigrissant de votre propre initiative. On vous conseillera probablement d’attendre la fin du traitement avant d’entamer un tel régime. Entre-temps, priorité sera donnée à freiner ou à arrêter la prise de poids.

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation et recettes '

Dernière adaptation le: 14/07/2017

Témoignages

Tom, le mari de Sophie, a eu un cancer et l’a vaincu. 3 ans et demi plus tard, tout est sous contrôle et, pour la première fois, le couple ose à nouveau rêver. D’un avenir, d’une grande rénovation et de continuer à développer le magasin de vélo de Tom. Malgré des premiers contacts positifs, contracter une assurance solde restant dû se révèle tout à fait impossible. Même s’il n’y a plus de trace du cancer. Même en payant une prime supplémentaire. « Comme si le cancer devait nous hanter toute notre vie. »Lire la suite