Bouche sèche ou douloureuse | Fondation contre le Cancer

Bouche sèche ou douloureuse

En cas de chimiothérapie

Certains cytostatiques (médicaments utilisés au cours d'une chimiothérapie) attaquent la muqueuse de la bouche, provoquant ainsi une sensation de sécheresse et de brûlure et la formation de points douloureux dans et autour de la bouche Ce que vous pouvez faire vous-même :

  • avant le traitement, faites-vous examiner, et éventuellement traiter, par votre dentiste. Votre médecin ou infirmier/infirmière peut vous donner des conseils concernant les soins bucco-dentaires ;
  • après chaque repas et avant le coucher, brossez-vous les dents à l'aide d'une brosse à dents douce et d'un dentifrice au fluor. En cas de douleurs, utilisez un dentifrice non mentholé ; 
  • veillez, lorsque vous utilisez du fil dentaire, des brossettes interdentaires ou des cure-dents, à ne pas vous blesser ;
  • brossez régulièrement les crêtes dentaires à l'aide de dentifrice si vous portez un dentier. Brossez le dentier à l'aide de savon de toilette neutre. Si la muqueuse de la bouche est irritée, évitez au maximum de porter votre dentier ;
  • rincez-vous la bouche quatre à six fois par jour avec une solution saline. Du thé à la camomille peut aussi faire l'affaire ;
  • hydratez régulièrement les lèvres à l'aide d'un baume à lèvres pour éviter le dessèchement ;
  • buvez avec une paille lorsque boire normalement est trop douloureux ;
  • laissez refroidir les boissons chaudes à la température ambiante ;
  • les boissons ou aliments glacés peuvent soulager grâce à leur effet insensibilisant ;
  • adaptez votre alimentation afin de limiter la douleur, modérez notamment la température des plats, les épices piquantes, le sel, le sucre, l’acidité et
    les boissons gazeuses ;
  • évitez les aliments durs, ils risquent d'endommager la muqueuse buccale ;
  • la crème permet d'adoucir le goût ;
  • buvez de l'eau après chaque aliment ou boisson consommé.

En cas de radiothérapie

L'irradiation de la zone tête-cou peut atteindre les glandes salivaires, provoquant une diminution de la production de salive. C'est ce qui explique la bouche sèche. Le goût peut diminuer, voire disparaître ; l'odorat également diminue légèrement. Souvent, les patients trouvent que certains aliments et boissons ont un autre, voire un mauvais goût. Un manque de salive peut provoquer une inflammation de la bouche, ce qui peut être très douloureux. Des rinçages de la bouche ou certains médicaments peuvent prévenir ce problème ou le soulager. À la fin de la radiothérapie, la bouche et la langue peuvent être douloureuses et rêches. Même après le traitement, la bouche sèche peut perdurer, et parfois même être irréversible. 

Glandes salivaires

En cas d'immunotherapie

L'administration d'α-interféron et d'interleukine-2 peut endommager les muqueuses de la bouche et du nez, provoquant une sensation de brûlure et l'apparition de petites taches douloureuses dans et autour de la bouche. Une bonne hygiène buccale est importante pendant le traitement (voir conseils ci-dessus).

Conseils alimentaires

  • Veillez à une bonne hygiène bucco-dentaire.
  • Mastiquer quelque chose stimule la production de salive.
  • Mâchez des produits rafraîchissants tels que du concombre, des pommes, des tomates, du melon.
  • Buvez fréquemment de petites quantités. L'eau, le thé au citron, la tisane de camomille, les jus de fruits, les boissons gazeuses ou la bière brune procurent en général un apaisement.
  • En cas de bouche pâteuse, remplacez de temps en temps l'eau par du yaourt, du lait battu, de la bière de table ou de la bière brune (en quantité modérée).
  • Adaptez votre alimentation, modérez notamment la température des plats, les épices piquantes, le sel, le sucre, l’acidité et les boissons gazeuses.
  • Ne consommez pas de bouillon ou de sauce trop salés.
  • Essayez les plats de pâte, les soupes et le ragoût.
  • Accompagnez le pain de fromage fondu, d'œufs brouillés, de pâté, de salade, de jambon ou de miel.
  • Trempez le pain dans du lait, du thé ou du bouillon pas trop salé.
  • Remplacez éventuellement le pain par de la bouillie, de la crème, du yaourt (à boire), du fromage blanc.
  • Sucez des glaces à l'eau (éventuellement préparées avec des jus de fruits non sucrés), des glaçons, des bonbons acidulés ou mâchez du chewing-gum
    (sans sucre).
  • Veillez à avoir toujours une boisson sous la main, la nuit également. Il existe en pharmacie des pulvérisateurs que vous pouvez remplir d'eau.
  • Ajouter du monosodium de glutamate (MSG), aussi appelé Ve-tsin (disponible en supermarché, au rayon 'produits exotiques', ou dans les supermarchés asiatiques) permet d'augmenter la production salivaire.
    • Attention : certaines personnes sont allergiques à ce produit. Commencez donc par de toutes petites quantités.
    • Le glutamate de monosodium contient du sodium, comme son nom l’indique. Surveillez votre tension artérielle.
  • Voyez avec votre médecin ou votre hygiéniste dentaire si l'utilisation d'un gel hydratant et/ou de la salive artificielle peut vous être utile.

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation' en cliquant ici.

Dernière adaptation le: 23/11/2017

Témoignages

Loreta Mander
Take the best, fuck the rest.... reste mon poing levé. Plus de temps à perdre, aller à l'essentiel et vivre le moment présent intensément. Lire la suite