Estomac | Fondation contre le Cancer

Estomac

Irradiation de l'abdomen

Les patients qui suivent une radiothérapie abdominale peuvent souffrir d'effets secondaires dès le début du traitement. Des nausées se manifesteront, en particulier si l'estomac, la région environnante ou la partie supérieure de l'abdomen sont irradiés. Le radiothérapeute prescrira des médicaments permettant de prévenir ces effets secondaires dans toute la mesure du possible. 

Conseils pour éviter les nausées après radiothérapie

  • Parlez à votre médecin de la possibilité de prendre des médicaments contre les nausées.

  • Ne mangez plus une demi-heure avant le début du traitement.

  • Lors de radiothérapie de l’estomac, il est préférable de ne rien manger ou boire au cours des deux premières heures qui suivent la radiothérapie pour éviter de provoquer des nausées. Ensuite, il est conseillé de commencer par du thé et une biscotte, un yaourt, une tasse de soupe ou de bouillon. Si vous supportez ce premier en-cas, vous pouvez ensuite essayer de prendre un repas, de préférence peu copieux.

  • Vous supporterez sans doute mieux la nature en prenant votre repas tard le soir le jour du traitement.

  • Veillez à boire suffisamment : 12 à 16 verres d'eau par jour, soit 2 litres. Le fait de boire trop peu aggrave la sensation de nausée.

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation' en cliquant ici.

Résection de l'estomac

La résection gastrique consiste à retirer tout ou une partie de l'estomac. La localisation de la tumeur et le stade de la maladie en déterminent l'étendue, ainsi que la gravité des symptômes (perte d'appétit, sensation de réplétion après les repas, nausées, vomissements).

Conseils alimentaires

  • Ne fumez pas et ne buvez pas d'alcool.

  • Ne consommez pas de liquide ou d'aliment liquide juste avant ,pendant ou moins d'une heure après un repas. 

  • Buvez lentement, par petites gorgées.

  • Buvez 1 à 1,5 litre par jour.

  • Évitez les boissons gazeuses telles que l’eau pétillante et les sodas.

  • Variez votre alimentation pour éviter les carences de certains nutriments (protéines, hydrates de carbone), vitamines et minéraux.

  • Prenez de petits repas et répartissez-les sur la journée.

  • Mangez régulièrement et ne sautez pas de repas.

  • Mangez calmement, sans parler pour ne pas avaler d’air, et éviter ainsi les risques de renvois et de vomissements.

  • Mastiquez bien vos aliments pour qu’ils puissent bien se mélanger à la salive.

  • Évitez les peaux et les pépins des fruits et notamment des raisins, des kiwis et des pêches et préférez la compote de pommes, les poires cuites et les coulis.

  • Évitez les légumes difficiles à digérer comme le chou, les légumes secs et les crudités.

  • Faites bien cuire les aliments tels que les pommes de terre, les pâtes, les légumes.

  • Choisissez des aliments faciles à digérer et pauvres en graisse comme le pain blanc, les toasts, les viandes maigres (filets de poulet, filets de dinde), les poissons maigres (cabillaud, sole, raie), les produits laitiers maigres, les épinards, les carottes, le chou-fleur, les brocolis, les endives, les tomates au four, etc.

  • Préférez le poisson à la viande : il est généralement mieux toléré.

  • Arrêtez-vous de manger ou de boire dès que vous ressentez la satiété.

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation' en cliquant ici.

Dernière adaptation le: 20/07/2017

Témoignages

Loreta Mander
Take the best, fuck the rest.... reste mon poing levé. Plus de temps à perdre, aller à l'essentiel et vivre le moment présent intensément. Lire la suite