Nausées | Fondation contre le Cancer

Nausées

Les vomissements ou les nausées en réaction à un traitement peuvent se manifester de manière aiguë (dans les quelques heures qui suivent), tardive (après 1 à 2 jours). La nausée peut aussi survenir avant le traitement, suite à l'anxiété, au stress ou à des expériences antérieures négatives(on parle alors de réaction "conditionnée"). Enfin, nausées et vomissement peuvent également persister après le traitement.

Médicaments anti-nausées 

Pour de nombreuses personnes, nausées et vomissements sont indissolublement liés à la chimiothérapie. La muqueuse de l'estomac est irritée, ce qui provoque des envies de vomir. Certains médicaments peuvent atténuer ces symptômes. Ils sont administrés par perfusion ou sous la forme de comprimés ou de suppositoires. Il est important d'en parler au spécialiste ou au personnel infirmier. Le cas échéant, vous recevrez des médicaments à prendre à domicile. La rubrique 'Alimentation' vous fournira des conseils utiles sur la manière d'adapter votre alimentation afin de prévenir ou d'atténuer les symptômes.

Les patients qui suivent une radiothérapie abdominale peuvent eux aussi souffrir d'effets secondaires dès le début du traitement. Des nausées se manifesteront, en particulier si l'estomac, la région environnante ou la partie supérieure de l'abdomen sont irradiés. Le radiothérapeute prescrira des médicaments permettant de prévenir ces effets secondaires dans toute la mesure du possible. 

Conseils contre la nausée

  • Indépendamment de tous les autres conseils, le plus important reste de ne pas vous forcer : mangez et buvez ce qui vous fait envie.

  • Parlez à votre médecin. Il peut vous prescrire des médicaments contre les nausées.

  • Veillez à une bonne hygiène bucco-dentaire.

  • Lors de nausées, inspirez lentement et profondément par le nez.

  • Mangez et buvez ce dont vous avez envie et ne vous forcez pas.

  • Mangez aux moments où les nausées sont moins fortes (y compris éventuellement pendant la nuit).

  • Parfois, les nausées sont plus fortes à jeun, d’où l’utilité de recourir à des en-cas.

  • Évitez de mélanger plats chauds et froids au cours d’un même repas.

  • Arrêtez-vous de manger en cas de nausées importantes et reprenez dès que vous vous sentez mieux.

  • Reposez vous après les repas, de préférence en position assise.

  • Évitez les odeurs susceptibles d’aggraver les nausées : odeurs de nourriture, herbes aromatiques, parfums, produits de nettoyage, fumée, etc.

  • Buvez à petites gorgées, évitez les boissons sucrées. La consommation d’eau pétillante peut également apporter un soulagement.

  • Essayez de boire régulièrement, mais ne buvez pas juste avant le repas ou pendant celui-ci. Attendez une heure après les repas pour boire ou consommer des aliments liquides.

  • Sucer un glaçon peut contribuer à soulager une crise brutale de nausées et éventuellement empêcher les
    vomissements.

  • Réduisez les nausées matinales en mangeant un peu de pain grillé sans garniture avant de vous lever.

Conseils pour éviter les nausées après radiothérapie

Ne mangez ou ne buvez pas juste après le traitement. Prenez de préférence un repas au moment où vous supportez à nouveau la nourriture, par exemple tard le soir le jour du traitement. Lors de radiothérapie de l’estomac, il est préférable de ne rien manger ou boire au cours des deux premières heures qui suivent la radiothérapie pour éviter de provoquer des nausées. Ensuite, il est conseillé de commencer par du thé et une biscotte, un yaourt, une tasse de soupe ou de bouillon. Si vous supportez ce premier en-cas, vous pouvez ensuite essayer de prendre un repas, de préférence peu copieux.  

Conseils pour éviter les nausées après chimiothérapie

Mangez et buvez ce que vous pouvez les jours de traitement, et essayez de compenser en mangeant/buvant plus entre les cycles de traitement.

Pour plus d'informations sur l'alimentation en cas de cancer, consultez la rubrique 'Alimentation' en cliquant ici.

Dernière adaptation le: 20/07/2017

Témoignages

" Mon histoire avec le cancer a commencé quelques jours après le nouvel an, quand tout le monde se souhaite une bonne année et une bonne santé. Je sens une minuscule petite boule au niveau de mon sein, comparable à un petit grain de riz. Je suis en congé, donc je vais voir mon médecin le jour même. Elle ne sent rien, mais me prescrit tout de même une échographie par sécurité."Lire la suite