PET-scan

Tomographie par émission de positrons

La Tomographie par Émission de Positrons, ou PET Scan, est une technique d’imagerie de plus en plus utilisée pour étudier l’activité métabolique des tissus.  

Les cellules cancéreuses se caractérisent par un métabolisme accéléré et consomment de ce fait énormément d’énergie. Le PET Scan « traque » ce surcroît d’activité métabolique. 

Pour cet examen, un produit faiblement radioactif (isotope), qui se fixe sur les cellules de la tumeur et/ou sur ses métastases, est injecté dans l’organisme. Ce produit, du fait qu’il est faiblement radioactif, peut être repéré grâce aux techniques d’imagerie (sous forme de points lumineux sur une photo). L’isotope le plus utilisé pour un PET Scan est le FDG, un sucre fluoré dont la durée de vie n’excède pas deux heures. Aucun risque donc de se faire irradier comme à Tchernobyl !

Un PET-scan peut être combiné à un CT-scan pour donner une image précise à la fois du métabolisme et de l’anatomie. Si le PET Scan est très sensible à l’augmentation de l’activité métabolique, ses images sont toutefois moins précises que celles du CT Scan. C’est pourquoi de nombreux hôpitaux disposent d’appareils hybrides capables de combiner CT Scan classique et PET Scan. En confrontant les résultats des deux examens, les médecins localisent avec grande précision les tumeurs et les métastases.

À quoi sert un PET Scan ?

On utilise le PET Scan pour déceler les tumeurs malignes et leurs métastases, et surveiller leur évolution.  

Comment se déroule un PET Scan ?

Le spécialiste en médecine nucléaire commence par vous injecter un isotope, qui se fixe sur les tissus à l’activité anormale. Cette étape peut prendre un certain temps (une à deux heures). Vous vous allongez ensuite sur la table d’examen du PET Scan (un appareil qui ressemble à un énorme donut) et passez lentement au travers de cet anneau. Les capteurs de la machine enregistrent l’activité radioactive du produit qui vous a été injecté. Une fois l’examen fini, de puissants ordinateurs reconstituent les images finales à partir des données enregistrées.

L’isotope est éliminé par l’organisme en quelques heures et ne provoque pas d’effets secondaires connus à long terme.

Bon à savoir

  • Le PET Scan vous analyse de la tête aux pieds en un seul examen.
  • Préparation non comprise, l’examen dure environ 50 minutes.
  • Le PET Scan a lui ses limites et peut donner des faux négatifs (c’est-à-dire qu’il ne détecte pas toujours les tumeurs existantes) pour les motifs suivants : 
    • Certaines tumeurs ne fixent pas l’isotope et passent donc inaperçues.
    • L’isotope n’atteint pas certaines parties du corps et la tumeur ne peut donc pas être visualisée.
    • Même si la résolution des PET Scan ne cesse de gagner en précision, les très petites tumeurs restent indétectables. Ces petites tumeurs fixent correctement l’isotope, mais leur masse est inférieure à la taille minimale des éléments visualisables sur l’image. C’est pourquoi les tumeurs inférieures à 5-10 mm environ sont difficilement repérables sur un PET Scan.
  • Le PET Scan peut aussi donner des faux positifs et détecter une « tumeur » là où il n’y en a pas.

Précautions particulières

Le PET Scan ne demande aucune préparation particulière, hormis le fait d’être à jeun. Certaines personnes sont allergiques à l’isotope, le personnel médical s’assurera que ce n’est pas votre cas avant le début de l’examen.

Le PET Scan est formellement contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement. 

Dernière adaptation le: 23/07/2020

Témoignages

" Percer les mystères de la vie et de la nature, et aider les gens de cette façon, c’est ma passion depuis que je suis enfant. Dans mon domaine de recherche, l’immunothérapie, je combine chaque jour ces deux aspects : je cherche à savoir comment les cellules cancéreuses parviennent à tromper notre système immunitaire, et comment nous pouvons empêcher cela. Mon équipe et moi aidons ainsi de nombreux patients atteints de leucémie."Lire la suite