Médiastinoscopie | Fondation contre le Cancer

Médiastinoscopie

La médiastinoscopie est une endoscopie du médiastin. Le médiastin est une zone anatomique située au milieu de la cage thoracique (thorax), entre les deux poumons. Il abrite le cœur, différents vaisseaux sanguins, des organes vitaux (trachée, œsophage, ...) et des ganglions lymphatiques. 

Prélèvement des ganglions

Le but de la médiastinoscopie est généralement de prélever certains ganglions lymphatiques. Ces ganglions peuvent être isolés ou accompagner une maladie tumorale ou infectieuse. Prélever ces ganglions, qui sont ensuite analysés, permet selon les cas d'établir un diagnostic ou de faire le bilan d'extension d'une tumeur. Dans le cas des tumeurs bronchiques, la médiastinoscopie est souvent une intervention préalable indispensable pour orienter la stratégie thérapeutique.

Anesthésie 

Le patient est généralement hospitalisé le soir précédant l'intervention. Une consultation préopératoire par l'anesthésiste est obligatoire, comme pour toute intervention chirurgicale sous anesthésie générale.

Intervention

Elle consiste à introduire un endoscope, appelé médiastinoscope, par une courte incision (environ 3 cm) faite au niveau du cou, juste au-dessus du sternum. Si le médiastinoscope est relié à une caméra, nous parlons de vidéo-médiastinoscopie. À travers cet endoscope sont introduits d'autres instruments qui permettent de faire les prélèvements.

Une médiastinoscopie s'effectue sous anesthésie générale. La situation anatomique des ganglions les rend parfois inaccessibles et impossibles à prélever en toute sécurité à l'aide d'un médiastinoscope. Dans ce cas, le chirurgien pratiquera plutôt une courte incision dans le thorax ou décidera d'effectuer une thoracoscopie.

En fin d'intervention, un drain de petit calibre est parfois laissé en place quelques heures. L'incision cutanée est en général fermée par un fil résorbable ou de la colle biologique. Il est donc très rare que des soins infirmiers soient nécessaires après la sortie. La cicatrice disparaît pratiquement en deux ou trois mois.

Incidents possibles

Outre les complications rares, mais possibles, de l'anesthésie générale, les incidents qui peuvent survenir au cours d'une médiastinoscopie sont surtout d'ordre hémorragique. Une hémorragie, éventualité très rare, peut nécessiter une ouverture du thorax (thoracotomie ou sternotomie).

D'autres incidents sont très rares et évoluent de manière favorable :

  • hématome
  • modification de la voix pendant quelques semaines
  • infection

Hospitalisation et sortie

Bien que des exceptions soient toujours possible, la sortie a le plus souvent lieu le surlendemain de l'intervention. Les activités normales peuvent être reprises très rapidement. Le compte-rendu de l'examen des ganglions prélevés (dit compte-rendu anatomo-pathologique) est adressé au pneumologue ou au médecin traitant.

Dernière adaptation le: 20/07/2017

Témoignages

Pourquoi Myriam est-t-elle devenue donatrice de la Fondation ?Lire la suite