Douleur | Fondation contre le Cancer

Douleur

Les traitements anti-cancer en tant que tels ne sont pas douloureux. La radiothérapie, par exemple, est même souvent utilisée pour diminuer les douleurs lors de métastases osseuses. Ce sont les effets secondaires des traitements anti-cancer, et la maladie elle-même, qui peuvent faire mal.

Si la sensibilité à la douleur varie d’une personne à l’autre, elle n’est pas une fatalité! Et ce n’est certainement pas le prix à payer pour soigner un cancer… N'hésite donc pas à en parler à l'équipe médicale. 

Les traitements antidouleurs

Les médecins sont très attentifs à la prise en charge de la douleur. Il existe plusieurs types de médicaments qui peuvent la soulager efficacement: le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les dérivés de la morphine, etc.

Mais attention! Il faut TOUJOURS demander son avis à ton médecin avant de prendre quoi que ce soit! Et ce, pour au moins trois raisons:

  1.  Certains médicaments peuvent être contre-indiqués avec les traitements anti-cancer.
  2.  Le choix de l'antidouleur le plus efficace dépend de la nature et de l'origine de la douleur. Le médecin saura lequel te soulagera le mieux. 
  3. Tous les antidouleurs, y compris ceux qui sont en vente libre, peuvent provoquer des effets secondaires.

Dans tous les cas, quel que soit l'antidouleur choisi ou prescrit, respecte la posologie et l'intervalle entre les prises et ne dépasse pas la dose maximum.

Détaille et précise ta douleur!

Afin de trouver la façon la plus efficace de te soulager, quand tu parles au médecin de tes douleurs, il est utile de lui préciser:

  • l’endroit où tu as mal,
  • ce que tu ressens exactement: une sensation de brûlure, des tiraillements, des «pulsations», etc.,
  • l’intensité de la douleur (sur une échelle de 1 à 10, par exemple),
  • la durée et la fréquence de la douleur,
  • ce qui modifie, aggrave ou diminue la douleur (par exemple une bonne nuit de sommeil, le fait de te lever, une certaine position, etc.).

Les traitements alternatifs de la douleur

Outre les médicaments, il existe d’autres techniques pour soulager la douleur ou, en tout cas, apprendre à la gérer: la relaxation, le yoga, l’hypnose, la sophrologie, etc. N’hésite pas à demander des informations à l’équipe médicale ou à la Fondation contre le Cancer.  

Le cas particulier de la polyneuropathie

Certaines chimios sont neurotoxiques. C'est-à-dire qu'elles affectent le système nerveux. Cela peut se traduire par une diminution de la sensibilité dans certaines zones du corps, des sensations douloureuses (fourmillements, élancements, brûlures…) et même une altération de l'équilibre. On parle alors de «polyneuropathie». Les douleurs qui en résultent nécessitent des traitements adaptés. Les traitements antidouleurs classiques ne sont, en effet, pas toujours efficaces.

©Vivio

 

Témoignages

Luc Vautmans
Les gagnants sont juste des perdants qui n’abandonnent jamais.Lire la suite