Risques d'infection | Fondation contre le Cancer

Risques d'infection

C'est ton système immunitaire, composé notamment des globules blancs, qui te défend contre les agressions extérieures: virus, bactéries, champignons, etc. Certains traitements anti-cancer ont pour effet secondaire d'affaiblir ton système immunitaire en abaissant le nombre de tes globules blancs. Ce phénomène s'appelle la neutropénie.

Greffe et risque d'infection

Suite à la chimiothérapie intensive qui détruit la moelle osseuse et qui prépare à une greffe de cellules souches, le système immunitaire est temporairement «out» car le nombre de globules blancs est (presque) nul. Le risque d'infection est très important pendant une quinzaine de jours (phase d'aplasie médullaire) après la greffe, ce qui nécessite une hospitalisation en chambre stérile.

Chimio et risque d'infection

Au cours d’une chimiothérapie, il est également courant que le nombre de globules blancs diminue fortement. Selon le type de chimio, le système immunitaire est affaibli pendant quelques jours.
Dans les deux cas, ton corps est plus sensible aux microbes et tes risques d'infection sont (beaucoup) plus élevés. Si une infection se déclare, tu devras sans doute prendre des antibiotiques.

Comment limiter le risque d’infection?

Tu peux diminuer ton risque d'infection en respectant quelques consignes d’hygiène:

  • Lave-toi les mains plusieurs fois par jour.
  • Change souvent les essuie-mains.
  • Évite de fréquenter des gens atteints de maladies contagieuses (rhume, grippe, etc.)
  • Évite les lieux publics pleins de monde (centres commerciaux, cinéma, concerts, etc.)
  • Veille à avoir une bonne hygiène buccale et dentaire.
  • Ne triture pas tes boutons d'acné.
  • Ne te fais pas vacciner sans l’avis du médecin.

Les signaux d’alerte

Il est essentiel d'être vigilant(e). Rien ne sert de laisser traîner une infection qui risque d’empirer! Informe systématiquement ton médecin si tu as:

  • de la fièvre,
  • un mal de gorge persistant (plus de 2-3 jours),
  • des maux de tête,
  • une sensation de brûlure quand tu urines,
  • un besoin d’aller souvent aux toilettes pour ne produire qu’une petite quantité d’urine,
  • des douleurs dans le bas-ventre ou le bas du dos,
  • une rougeur, un gonflement, une sensibilité accrue, un écoulement de pus ou de liquide malodorant au niveau d’une plaie
  •  tout autre problème physique qui te semble anormal.

©Vivio

Témoignages

Pour traiter son cancer de l’estomac, Christina a dû subir une opération chirurgicale très lourde : l’ablation de l’organe. Pourtant, malgré son parcours de souffrance, elle insiste sur un point : l’avenir est devant elle, et la volonté peut mener très loin.Lire la suite