Perte d'appétit | Fondation contre le Cancer

Perte d'appétit

La perte ou l'absence d'appétit est un phénomène courant, de durée variable et qui apparaît peu avant ou peu après le début des traitements. La perte d'appétit peut être un effet secondaire des traitements anti-cancer, mais aussi être liée à la peur, la douleur, aux angoisses, etc. Elle peut encore être causée par la tumeur elle-même (à cause de son emplacement et/ou de son volume), par une fatigue importante, par une modification de ton métabolisme (ton corps ne consomme et ne dépense plus l'énergie de la même façon), etc.

Conseils pratiques pour augmenter l'appétit:

  • Essaie de nouveaux aliments, de nouvelles façons de cuisiner.
  • Si cela te dégoûte, demande à quelqu'un de cuisiner à ta place.
  • Fais de l'exercice et prends l'air régulièrement.
  • Emporte partout avec toi des en-cas.
  • Prends tes repas dans un environnement paisible et agréable.
  • Pense à prendre des «ouvreurs d'appétit»: jus de fruits, quartiers de pomme, chewing-gum, bouillon…
  • Ne bois pas juste avant les repas, pour ne pas te couper l'appétit, mais bois suffisamment entre les repas.
  •  Mâche correctement chaque bouchée, la bouche fermée pour limiter l'absorption d'air.
  • Lorsque tu manges, tiens compte des aliments qui favorisent ou accélèrent le sentiment de satiété: les fibres, les protéines, etc.

Cancer, poids et régime

Que ce soit à cause du cancer lui-même, des traitements anti-cancer, de certains effets secondaires (perte d'appétit, nausées, fatigue, vomissements…) ou simplement de l'angoisse et de la peur, il est très fréquent de perdre du poids à l'occasion d'un cancer.

Le contraire est vrai aussi. Certains traitements, par exemple l'hormonothérapie, peuvent faire prendre du poids ou provoquer de la rétention d'eau dans l'organisme.

Perdre ou prendre trop de poids en peu de temps a un effet délétère sur ton état de santé général. Ton corps a, plus que jamais, besoin de toutes ses ressources pour lutter contre le cancer et pour surmonter le cap, parfois difficile, des effets secondaires.

Dans la mesure du possible, il faut donc essayer de maintenir ton poids habituel. N'hésite pas à consulter un(e) diététicien(ne) pour établir un programme alimentaire et d'exercice physique sur mesure. Dans tous les cas, n'entame surtout pas un régime alimentaire (amincissant ou grossissant) de ta propre initiative!

©Vivio

Témoignages

Delphine et An-Sofie ont à peine 24 et 27 ans. Elles n’ont donc pas le profil type de « patientes cancéreuses ». Et pourtant, elles ont toutes deux dû affronter un mélanome, le plus dangereux des cancers de la peau. Mais elles l’affirment elles-mêmes : si elles avaient su, à l’époque, tout ce qu’elles savent aujourd’hui sur les UV, les choses n’auraient pas été si loin. A présent, ces jeunes filles débordantes de vie sont en rémission et veulent porter un message qui pourra peut-être un jour vous sauver la vie : « protégez-vous du soleil ! » Lire la suite