Cancer de la peau (mélanome) - Examens

Dépistage du cancer de la peau

Il est possible d'effectuer un dépistage des taches pigmentées de la peau en vue de découvrir un éventuel mélanome. Ces examens de dépistage ne sont pas actuellement recommandés à l’ensemble de la population de façon systématique, mais ils peuvent être utiles chez les personnes à haut risque.

Qui est concerné ?

Le dépistage peut être proposé aux personnes qui présentent un risque élevé de développer un mélanome, à savoir celles qui ont :

  • la peau très claire et brûlent facilement au soleil
  • de nombreuses taches pigmentées (grains de beauté)
  • eu de sérieux coups de soleil pendant l’enfance
  • la peau claire et ont vécu dans un pays tropical surtout pendant l’enfance
  • un ou plusieurs cas de mélanome dans leur famille

Si vous faites partie des personnes à risque, demandez l’avis de votre médecin traitant ou de votre dermatologue. 

Comment se déroule le dépistage ?

Le dépistage consiste en un examen de la peau au dermatoscope (sorte de grosse loupe mise en contact direct avec la peau). Si une lésion suspecte est repérée, un prélèvement (biopsie) en vue d’un examen microscopique sera nécessaire pour faire la différence entre un mélanome et une lésion non cancéreuse.

Et si le résultat est positif ? Le traitement du mélanome repose alors sur une ablation chirurgicale. Vous trouverez plus d'information sur le site www.euromelanoma.org.

Examens et diagnostic

Un diagnostic précoce est essentiel

À un stade précoce, c'est à dire avant que des cellules cancéreuses ne se soient échappées de la tumeur d’origine, un traitement chirurgical offre d'excellentes chances de guérison.

En revanche, les mélanomes diagnostiqués à un stade métastatique ont un pronostic nettement moins bon. C’est pourquoi la prévention et le diagnostic précoce du mélanome cutané sont essentiels.

En cas d’anomalies, consultez votre médecin. En présence de lésions cutanées suspectes, on procèdera comme pour le dépistage à des examens au dermatoscope.

Examens microscopiques

Si un cancer de la peau est suspecté, les examens microscopiques sont indispensables. La zone suspecte doit pour cela être enlevée sous anesthésie locale. Cette intervention porte le nom d’excision diagnostique. Un autre spécialiste, un anatomopathologiste, examinera ensuite au microscope l’échantillon de tissu suspect.

S’il s’agit d’un mélanome, l’anatomopathologiste déterminera notamment son épaisseur, en dixièmes de millimètres (Indice de Breslow) et son degré d’agressivité (index mitotique). Il faut parfois attendre une semaine ou deux avant de connaître le résultat de ces examens.

Dernière adaptation le: 13/06/2018

Témoignages

Anonyme
Mes filles sont toute ma vie et ma force c'est grâce à elles que je ne perd pas l'espoir.Lire la suite