Cancer du rein - examens | Fondation contre le Cancer

Cancer du rein - Examens

Dépistage précoce du cancer du rein

Il n’existe pas de dépistage systématique de ce type de cancer.

Examens de diagnostic

Lorsqu'une personne présentant un ou plusieurs symptômes consulte son médecin, celui-ci pourra conseiller d'effectuer une prise de sang et un prélèvement d'urine. Sur base des résultats de ces analyses, il est possible que des examens complémentaires s'avèrent nécessaires. Le patient est alors adressé à un spécialiste, habituellement un urologue ou un interniste.

Le spécialiste répétera l'examen clinique et fera procéder à des examens complémentaires plus approfondis. Vous trouverez ci-dessous des informations sur les examens susceptibles d'avoir lieu.

Analyse de sang et d'urine

Pour l'analyse sanguine, on prélève au patient un peu de sang sur lequel on réalise différents tests. Ils permettent de déterminer le fonctionnement et l'état des reins, du foie et d'autres organes.

Pour la même raison, on analyse également l'urine. Certaines substances peuvent être présentes en quantités anormales dans l'urine. On vérifie par la même occasion s'il y a des cellules sanguines dans les urines.

Échographie

Lorsque le médecin suspecte que les symptômes sont dus à une tumeur au niveau d'un rein, une échographie de l'abdomen est effectuée.

Pendant l'examen, le patient est couché sur une table d'examen. On applique un gel sur la peau. Ensuite, le médecin déplace un appareil, qui ressemble à un microphone, sur la surface de l'abdomen.

Grâce à cet examen, le médecin obtient une image de l'emplacement, de la taille et de l'extension d'une éventuelle anomalie des reins et/ou du foie. L'image à l'écran peut être enregistrée afin de la conserver.

L'échographie est un examen simple et totalement indolore pour le patient.

Scanner (CT-scan)

Si l'échographie met en évidence une tumeur, le médecin demandera un CT-scan afin d'obtenir un complément d'information. Cet examen fournit une image claire de la taille et de l'extension de la tumeur détectée et permet de déceler d'éventuelles métastases au niveau du foie ou des ganglions lymphatiques.

 

RMN ou IRM (résonance magnétique nucléaire)

Parfois, en complément du CT-scan, une RMN est également nécessaire. Elle sert à évaluer les lésions dont la taille est inférieure à 3 centimètres ou à évaluer l'invasion de l'artère rénale.
 
 
 
Dernière adaptation le: 30/06/2017

Témoignages

Le cancer survient dans la vie de Christelle alors qu’elle et son mari envisagent d’avoir un second enfant. Elle témoigne de son combat contre la maladie, de ses conséquences sur sa vie familiale et du soutien que lui ont procuré les services de la Fondation.Lire la suite